Le maire d'Ottawa, Jim Watson
Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Budget 2021: la pandémie pourrait causer un autre déficit majeur à Ottawa

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
La COVID-19 demeure une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête de la Ville d’Ottawa, alors qu’elle prépare son budget pour 2021.

Si la pandémie se poursuit pendant toute la prochaine année, la municipalité anticipe un déficit de 153 millions $ en raison des revenus perdus — notamment dans les transports en commun — et des dépenses supplémentaires que la crise sanitaire engendre en santé publique et en services sociaux.

«Ça dépend combien de temps ça va durer. Le chiffre final pourrait être plus petit», explique la cheffe des finances d’Ottawa, Wendy Stephanson.

Comme une municipalité ontarienne ne peut inscrire de déficit à son budget, la Ville d’Ottawa a plutôt préparé un plan d’intervention si un important déficit se pointe à l’horizon. Selon le maire, Jim Watson, un gel des embauches pourrait être décrété et l’administration pourrait couper dans les frais de déplacement pour ses employés.

«La plupart de mes efforts seront déployés à continuer de travailler avec les autres paliers de gouvernement, précise toutefois M. Watson. Aucune municipalité n’a la capacité de payer pour un tel déficit.»

De tous les départements de la Ville d’Ottawa, l’incertitude liée à la durée de la crise sanitaire frappe particulièrement OC Transpo. Le transporteur a reçu une aide financière de la province pour la relance sécuritaire de ses activités plus tôt cette année qui épongera le déficit anticipé pour les trois premiers mois de l’année.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, souligne toutefois que son service prévoit tout de même un déficit entre 47 et 55 millions $ pour les neuf derniers mois de 2021. Il insiste que son équipe de lui ne veulent pas se fier uniquement sur une aide de la province pour éponger ce manque à gagner.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi

La direction d’OC Transpo prévoit également dégager, au besoin, des économies de 24 millions $ en reportant des immobilisations de 2020. Si la province ne lui offre pas l’aide attendue et que les revenus sont sous les prévisions, des réductions de service permettant d’économiser de 23 à 31 millions $ seront présentées au deuxième trimestre de 2021.

Pas de coupes

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a été clair dans son allocution au début de la réunion spéciale du conseil municipal mercredi matin: éliminer des postes n’est pas la solution pour répondre aux pressions financières causées par la COVID-19.

«Nous aurons besoin de notre personnel plus que jamais lorsque nous entrerons dans la phase post-pandémie», soutient M. Watson.

Si le budget 2021 est adopté tel que présenté mercredi, la Ville d’Ottawa prévoit des investissements de 15 millions $ en logement abordable — une augmentation de 50% par rapport au budget 2020 —, une augmentation de 3% du budget du Service de police d’Ottawa, ainsi qu’une augmentation de 25 millions $ du budget pour l’entretien des routes — total de 171 millions $ en 2021.

La hausse des taxes foncières est limitée à 3%, ce qui représente une augmentation moyenne de la facture de 115 $ en secteur urbain, de 88 $ en milieu rural et de 231 $ pour les édifices commerciaux.

Les différents aspects du budget de la Ville d’Ottawa seront étudiés par les comités et commissions de la municipalité au cours du mois de novembre. Le conseil municipal adoptera le budget amendé au début du mois de décembre.