Le maire Jim Watson croit avoir répondu aux priorités de tous les membres du conseil municipal pour ce budget de 3,7 milliards. Ce budget comprend une hausse de taxe foncière de 3 %.

Budget 2020 à Ottawa: hausse de taxes de 3%

Le budget de la Ville d’Ottawa comprenant une hausse moyenne de la taxe foncière de 3 % a été adopté à l’unanimité par le conseil municipal mercredi.

Cette augmentation du taux de taxation représente une dépense supplémentaire de 9 $ chaque mois pour le propriétaire d’une résidence de valeur moyenne en milieu urbain, selon la Ville d’Ottawa.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, estime que le budget 2020 répond aux priorités de tous les membres du conseil.

« Mon objectif en fixant une limite de la hausse de taxes à un niveau raisonnable est de nous permettre de travailler et augmenter les budgets d’à peu près tous nos services comme les policiers, les paramédics et le transport en commun, affirme M. Watson. On va améliorer la qualité de nos routes, la fiabilité de notre transport en commun et on va augmenter le nombre d’unités de logement abordable. »

L’enveloppe pour les opérations de déneigement augmentera de 5,6 millions $, tandis que les montants consacrés aux infrastructures routières et au resurfaçage de l’asphalte sont également largement accrus.

« On croyait que ce budget serait beaucoup plus difficile à boucler en raison des coupes annoncées par le gouvernement provincial, rappelle Jim Watson. Je suis très content, c’est une bonne façon de finir l’année. »

Quelques oppositions

Certains aspects du budget de la municipalité ont fait l’objet de dissensions à la table du conseil municipal, notamment le budget alloué au transport en commun.

Sept élus ont refusé d’appuyer cette portion du budget : Catherine McKenney (Somerset), Rick Chiarelli (Collège), Shawn Menard (Capitale), Riley Brockington (Rivière), Carol Anne Meehan (Gloucester-Nepean-Sud), Theresa Kavanagh (Baie) et Jeff Leiper (Kitchissippi).

Ce dernier a justifié cette opposition en affirmant qu’il juge les investissements prévus insuffisants pour offrir un service de qualité aux usagers du transport en commun, malgré les récents ajouts d’autobus à la flotte d’OC Transpo annoncés au cours des dernières semaines.

« Le train léger devait régler les problèmes de fiabilité de plusieurs circuits d’autobus qui n’auraient plus à passer dans le trafic au centre-ville. Encore trop de trajets sont annulés, souligne M. Leiper. Je prends l’autobus sur une base régulière et je ne peux même pas me souvenir de la dernière fois que mon bus est arrivé sans retard. »

Pour sa part, le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, s’est opposé à une section du budget du comité de l’urbanisme, malgré la reconduction pour une deuxième année consécutive de l’investissement record de la Ville de 15 millions $ pour construire des logements abordables.

M. Fleury considère que les investissements devraient être au moins aussi élevés que les dépenses en matière d’hébergement d’urgence et pour financer les refuges. Ce financement est de 31 millions $ dans le budget 2020 de la municipalité.