Les affiches doivent être bilingues, ce qui augmente la grandeur des pancartes installées dans les zones de sécurité communautaire.

Bilinguisme: un problème d'espace en bordure de routes d'Ottawa

Les obligations en matière de bilinguisme de la Ville d’Ottawa forcent les services municipaux à se creuser les méninges pour l’implantation de ses nouvelles zones de sécurité communautaire (ZCS).

Les pancartes doivent indiquer aux automobilistes - dans les deux langues - le début et la fin d’une ZCS. Elles doivent également les informer que les infractions au code routier y entraînent des amendes doublées.

«Les règles en place disent que l’anglais doit être à gauche et le français à droite. Elles ne peuvent être une par-dessus l’autre. Ça nous donne une affiche d’une largeur de 1,5 mètre. C’est très grand et ça élimine quelques options sur des rues plus urbaines», explique le président du Comité des transports de la Ville d’Ottawa, Stephen Blais.

«C’est plus facile dans les banlieues où on a de grands boulevards, on a plus d’espace», ajoute M. Blais.

Ce dernier souligne qu’il faut donc quatre affiches pour chaque ZCS: au début et à la fin de la zone, dans les deux directions.

Stephen Blais indique que la Ville fera une demande à la province pour modifier ses règles, soit pour permettre de configurer ses affiches différemment afin qu’elles soient moins larges ou encore pour revoir les pénalités pour les infractions au code routier dans les zones scolaires.

«Si les amendes étaient doublées dans les zones scolaires, on a déjà toutes ces affiches. Ça nous coûterait moins cher et on n’aurait pas besoin d’une grande étude sur les façons de changer nos affiches, affirme le conseiller municipal. Je demande ça depuis mes années comme conseiller scolaire.»

Rappelons que les nouvelles ZCS seront situées près de huit écoles, notamment sur la promenade Longfields près de trois établissements — école élémentaire catholique Pierre-Elliott-Trudeau, St. Mother Teresa High School et Longfields-Davidson Heights Secondary School — ainsi que sur le chemin Smyth où on retrouve également trois écoles – école publique Vincent Massey, Hillcrest High School et école secondaire catholique Franco-Cité.

+

Vingt nouveaux radars photo aux feux rouges

La Ville d’Ottawa ajoutera 20 nouveaux radars photo liés aux feux rouges avant 2021. 

Il y a déjà 54 de ces appareils qui prennent une photo des véhicules qui grillent un feu rouge à travers la ville. 

Ces caméras sont installées à des intersections où on estime pouvoir réduire le plus grand nombre de collisions par le simple respect de feux de signalisation. 

Les données sur les collisions au cours des cinq dernières années sont utilisées pour identifier les intersections où les besoins sont les plus pressants. 

Six appareils seront prêts avant la fin du mois de décembre, notamment au coin de la rue Bank et du chemin Hunt Club et à l’intersection des rues Catherine et O’Connor où on trouve déjà un radar photo, mais où l’ajout d’un angle de caméra permettrait de diminuer la fréquence des collisions, selon la Ville.