La popularité du quartier auprès des étudiants universitaires a accentué la demande pour les logements au fil des ans. Dans certains cas, des propriétaires ont apporté des modifications à leur immeuble pour ajouter des logements ou ont tout bonnement construit un immeuble à logements, sans nécessairement se soucier du stationnement et des espaces pour les déchets et le recyclage.

Bientôt plus compliqué de réaménager une maison dans la Côte-de-Sable

Les propriétaires de maisons et d'immeubles résidentiels su quartier Côte-de-Sable pourraient devoir respecter davantage de conditions s'ils souhaitent apporter des modifications à leur édifice pour y ajouter des logements.
Dans un rapport, le comité d'urbanisme de la Ville d'Ottawa recommande au conseil municipal que les projets d'aménagement résidentiel dans le secteur soient soumis à l'examen des autorités concernant la gestion des déchets, le stationnement et les matériaux utilisés à l'extérieur du bâtiment.
La popularité du quartier auprès des étudiants universitaires a accentué la demande pour les logements au fil des ans. Dans certains cas, des propriétaires ont apporté des modifications à leur immeuble pour ajouter des logements ou ont tout bonnement obtenu un permis pour démolir une maison et construire un immeuble à logements neuf, sans nécessairement se soucier du stationnement et des espaces pour les déchets et le recyclage.
Cela a engendré de l'incohérence dans l'aménagement résidentiel et une augmentation du nombre de personnes vivant sur un même lot, ce qui a soulevé des préoccupations chez des résidents, a indiqué le conseiller Mathieu Fleury, qui a soumis le rapport au comité.
«Il faut arrêter de simplement donner des permis de construction, a expliqué le conseiller municipal de Rideau-Vanier, plaidant la protection du caractère patrimonial du quartier. Il y a des impacts plus vastes sur la communauté. C'est important que le département d'urbanisme soit impliqué».
Le conseil municipal d'Ottawa sera appelé à adopter le rapport à sa réunion du 31 août.