De nouveaux problèmes ont perturbé le service de la Ligne de la Confédération au cours des derniers jours.

Autre week-end difficile pour le train léger

La patience des usagers du train léger d’Ottawa a encore une fois été mise à rude épreuve ce week-end alors que plusieurs problèmes sont venus paralyser le service sur la Ligne de la Confédération.

L’avant-midi de dimanche a été marquée par l’interruption de service de trois trains qui sont tombés en panne à des moments différents en raison de problèmes d’alimentation.

Une première interruption est survenue vers 10 h alors qu’OC Transpo a indiqué que des trains étaient restés immobilisés aux stations Pimisi et Tunney’s Pasture en raison de problèmes de courant. Environ une heure plus tard, le service était de retour à la normale à ces deux stations. Puis, vers 11 h 30, un autre train est tombé en panne à la station Cyrille à cause d’un « problème d’alimentation électrique », selon le transporteur public.

La veille, deux autres trains avaient été immobilisés en raison de problèmes d’alimentation, portant le total à cinq en à peine deux jours.

Un premier train avait été rapatrié à l’installation de maintenance d’OC Transpo, le Belfast Yard, après être tombé en panne vers 14 h à la station Tunney’s Pasture. Un second train a été immobilisé en après-midi samedi à la station Université d’Ottawa.

Pour pallier ces nombreuses interruptions de service, OC Transpo a mis en circulation des autobus additionnels pour faire la navette entre les stations St-Laurent et Rideau samedi après-midi jusqu’en soirée.

OC Transpo a par ailleurs annoncé dimanche que les problèmes de la fin de semaine auront un impact sur le service ferroviaire lundi matin.

« Nous avons travaillé ensemble durant la fin de semaine afin de déterminer quelles seront les répercussions sur le service ferroviaire de lundi et quelles mesures d’atténuation nous pouvons mettre en place afin d’aider les usagers et de réduire au minimum les répercussions », a mentionné le grand patron d’OC Transpo, John Manconi.

Le transporteur public ottavien a donc indiqué que des autobus supplémentaires demeureront en service lundi matin pour réduire l’achalandage aux différentes stations du train léger.

Rappelons que ces problèmes surviennent seulement quelques jours après qu’OC Transpo eut ajouté des autobus additionnels pour prévenir l’achalandage causé par une réduction du nombre de trains dans son service.

Le transporteur public n’avait alors pas pu déployer le nombre de trains normalement requis pour le plein fonctionnement du service, et ce, durant les deux heures de pointe mardi dernier.