La Commission de la capitale nationale (CCN) s’associe à la Société canadienne de logement d’hypothèques et de logement (SCHL) pour s’assurer qu’au moins 30% des unités construites sur la première parcelle des plaines LeBreton à être développée soient des logements abordables.
La Commission de la capitale nationale (CCN) s’associe à la Société canadienne de logement d’hypothèques et de logement (SCHL) pour s’assurer qu’au moins 30% des unités construites sur la première parcelle des plaines LeBreton à être développée soient des logements abordables.

Au moins 180 logements abordables sur les plaines LeBreton

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
La Commission de la capitale nationale (CCN) s’associe à la Société canadienne de logement d’hypothèques et de logement (SCHL) pour s’assurer qu’au moins 30% des unités construites sur la première parcelle des plaines LeBreton à être développée soient des logements abordables.

La parcelle de la Bibliothèque — terrain situé au 665, rue Albert, devant le future complexe de Bibliothèque et Archives Canada et de Bibliothèque publique d’Ottawa — sur les plaines LeBreton a été incluse dans l’Initiative des terrains fédéraux de la SCHL.

Le prix du terrain à été établi à 30 millions $, mais la firme qui sera retenue ne paiera pas le plein montant. La SCHL versera une partie de la somme si l’entreprise s’engage à offrir des logements à moins de 80% du loyer moyen pendant 25 ans.

«Au minimum, ils obtiendront un rabais de 65% en atteignant les exigences minimales du programme de la SCHL. S’ils promettent d’en faire plus, ils paieront encore moins cher», explique la directrice de Bâtir LeBreton, Katie Paris.

Pour offrir ces logements à un prix abordable, la firme qui va acquérir le terrain peut s’associer à des organismes offrant des suppléments au loyer ou d’autres formes de subventions.

«Ça peut être le promoteur qui va lui-même réduire les loyers, explique le spécialiste des solutions financières de la SCHL, Carl Potvin. Il peut aussi y avoir une entente avec la Ville, par exemple.»

La CCN s’attend à ce qu’au moins 600 unités soient construites sur la parcelle de la Bibliothèque. C’est donc dire qu’on y trouverait au moins 180 logements abordables.

«Avoir 30% de ces logements qui sont abordables pendant 25 ans, c’est un gros accomplissement. Personne ne fait ça. C’est une excellente nouvelle», s’exclame Mme Paris.


« Avoir 30% de ces logements qui sont abordables pendant 25 ans, c’est un gros accomplissement. Personne ne fait ça. C’est une excellente nouvelle. »
Katie Paris

Premier appel d’offres

La CCN lançait vendredi son premier appel de propositions pour le développement d’immeubles à usage mixtes sur la parcelle de la Bibliothèque des plaines LeBreton.

Les firmes intéressées au terrain de 1,1 hectare ont jusqu’au 15 janvier 2021 pour soumettre leur dossier de candidature.

«Les propositions seront jugées en fonction de la composition de leur équipe, leur expérience, leur vision pour le projet et leurs capacités financières à réaliser cette vision», explique la directrice de Bâtir LeBreton.