Un aperçu de l'annexe que propose maintenant Larco pour le Château Laurier à Ottawa.
Un aperçu de l'annexe que propose maintenant Larco pour le Château Laurier à Ottawa.

Annexe du Château Laurier: Larco accepte de revoir le design

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Patrimoine Ottawa annonce qu’une entente de principe est intervenue avec l’entreprise propriétaire du Château Laurier, au sujet de l’annexe controversée du bâtiment historique.

«L’entente est fondée sur une version radicalement modifiée de l’annexe, rejetant la structure à barres horizontales largement décriée qui bloquait la vue arrière de l’hôtel historique», explique Patrimoine Ottawa dans un communiqué.

Le nouveau design de l’annexe permet entre autres de bien voir le bâtiment original à partir du parc Major, en plus d’intégrer davantage de pierre calcaire d’Indiana et du revêtement de cuivre et de bronze qui rappelle l’extérieur de l’hôtel.

Rappelons que l’organisme avait intenté une poursuite à la Cour supérieure de la province contre la Ville d’Ottawa l’an dernier après l’approbation du design de l’annexe par le conseil municipal, tandis que Larco s’était tourné vers le Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL) une décision du comité de dérogation de la municipalité.

Le président de Patrimoine Ottawa, Richard Belliveau, explique que les tribunaux ont encouragé les propriétaires du Château Laurier et son organisme à négocier pour trouver un terrain d’entente.

«En février, Larco nous a contactés — à travers nos représentants légaux — pour voir ce qui nous plairait», explique M. Belliveau.

Larco aurait alors accepté d’écouter les recommandations d’experts, notamment les architectes de renom Phyllis Lambert et Lyette Fortin.

«Ils étaient très réceptifs à nos suggestions, raconte le président de Patrimoine Ottawa. Ils ont fini par nous proposer le dessin que l’on peut présenter aujourd’hui et qui répond à pas mal toutes nos demandes.»

Richard Belliveau reconnaît que le conflit entourant la construction d’une annexe au Château Laurier aurait pu être réglé bien plus tôt si Larco avait été à l’écoute plus tôt, il donne tout de même le crédit à l’entreprise d’avoir accepté de revoir ses plans.

À LIRE AUSSI: Château Laurier: une poursuite contre la Ville d'Ottawa

Si l’entente est approuvée par la Ville d’Ottawa et le TAAL, les deux parties s’engagent à mettre fin à leur recours judiciaire respectif, soutient M. Belliveau, ajoutant que Patrimoine Ottawa soutiendra les démarches de Larco à la municipalité pour qu’ils approuvent le nouveau design.

«Je suis heureux que Larco et Patrimoine Ottawa ont (sic) travaillé ensemble et se sont entendus sur un nouveau design pour le Château Laurier qui protège des vues du parc Major et rencontre les conditions d’amélioration fixées par le Conseil», a commenté le maire d’Ottawa sur les médias sociaux jeudi.

À LIRE AUSSI: Château Laurier: Larco Investments fait appel d'une décision au dernier instant