Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Ville d’Ottawa crée 40 nouveaux logements abordables dans un complexe réservé aux vétérans.
La Ville d’Ottawa crée 40 nouveaux logements abordables dans un complexe réservé aux vétérans.

Aide aux vétérans en situation d'itinérance à Ottawa

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Avec l’aide du fédéral et du provincial, la Ville d’Ottawa crée 40 nouveaux logements abordables dans un complexe réservé aux vétérans.

La Maison des anciens combattants reçoit une subvention de 1,5 million$ des gouvernements provincial et fédéral, ainsi qu’une aide de 760 000$ de la Ville d’Ottawa, pour financer la création de ces 40 unités réservées aux anciens combattants en situation d’itinérance dans son immeuble situé au 745, chemin Mikinak — à l’est de l’Hôpital Montfort.

La directrice générale de l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation — qui gère le complexe —, Suzanne Le, souligne que des résidents s’installent graduellement depuis février dernier.

La directrice générale de l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation, Suzanne Le

Reconnaissance

Bill Beaton, Résident de l’endroit depuis mars, a exprimé sa reconnaissance en conférence de presse vendredi matin, en soulignant que n’importe qui peut se retrouver rapidement en situation d’itinérance, si la malchance s’acharne.

«Si vous demandez à n’importe qui dans nos forces armées, quand les choses déraillent, elles peuvent dérailler rapidement. C’est ce qui m’est arrivé. J’ai attrapé une pneumonie et me suis retrouvé à l’hôpital pendant deux mois, en arrivant à la maison, mon colocataire m’a annoncé qu’il avait un cancer. Il en est mort trois semaines plus tard. […] Après sept ans à avoir un logement stable, il n’a fallu que 30 jours à mon propriétaire pour m’évincer et m’envoyer à la rue parce que je ne pouvais payer mon loyer seul», a raconté M. Beaton.