Le passage à niveau près de la station Fallowfield, site de la collision mortelle entre un autobus d'OC Transpo et un train de VIA Rail en septembre 2013.

Accident mortel de Fallowfield : un problème aux freins?

Des travaux pour réparer les freins de la flotte d'autobus de deux étages d'OC Transpo étaient en cours au moment où un tel véhicule a été percuté par un train Via Rail au passage à niveau Fallowfield dans l'ouest de la ville et causant la mort de six passagers l'automne dernier.
L'autobus impliqué dans la collision mortelle n'avait toujours pas passé sous les yeux des mécaniciens d'OC Transpo informe la Ville dans un document obtenu par le Citizen grâce à une demande d'accès à l'information. 
Toutefois, des réparations aux freins de certains des 75 autobus à deux étages de la municipalité avaient été complétées. Elles se sont aussi activées après l'accident du 18 septembre dernier, précise le document. Une piètre lubrification des freins a provoqué le rappel des autobus. 
Le directeur général d'OC Transpo, John Manconi, assure que l'usure et la détérioration des freins à long terme étaient la source première des inquiétudes. À son avis, la sécurité des passagers n'était pas compromise.
«Il ne faut pas sauter aux conclusions et croire qu'on a précipité les réparations en raison de l'accident. Aurait-il été mieux de ne pas les réparer après la collision? Cela aurait apporté le même lot de questions», affirme l'échevin du quartier Innes, Rainer Bloess, le seul conseiller municipal qui a voté contre l'achat d'autobus à deux étages.
La Ville a déboursé 72 millions $ pour ses 75 autobus à deux étages. Ils font surtout la navette entre les banlieues et le centre-ville. Selon la Ville, ils sont plus économiques que les autobus articulés.