Le Défi 22 pompes/22 jours vise à amasser des sous pour aider les victimes du syndrome post-traumatique qui fait des ravages chez nous et ailleurs.

22 pompes en 22 jours

La colline du parlement s'est transformée pendant quelques minutes, samedi, en gymnase à ciel ouvert pendant que des dizaines de vétérans, premiers répondants et civils accomplissaient 22 pompes (ou push-ups) pour célébrer le premier anniversaire du lancement de ce défi sportif au Canada.
Le Défi 22 pompes/22 jours vise à amasser des sous pour aider les victimes du syndrome post-traumatique qui fait des ravages chez nous et ailleurs.
Le nombre 22 n'a pas été choisi au hasard ; il représente le total de vétérans américains qui se suicident chaque jour. Une hécatombe. 
De fait, cette initiative nous arrive des États-Unis qui ont créé ce défi sportif dans le cadre d'un programme s'inspirant du Ice Bucket Challenge, devenu véritablement viral et qui a permis d'amasser des sommes considérables pour aider la recherche sur la maladie de Lou Gehrig.
« Depuis un an au Canada, 94 000 $ ont été recueillis grâce au défi des 22 pompes, piloté par l'organisme Wounded Warriors Canada, qui vient en aide aux victimes du mal post-traumatique. L'organisme vise à atteindre 150 000 $ d'ici le prochain jour du Souvenir, cette année », nous explique Scott Maxwell, directeur des opérations chez Wounded Warriors Canada.     
L'objectif de la campagne est de nommer quelqu'un pour le mettre au défi de faire 22 pompes pendant 22 jours. Chaque candidat est encouragé à faire un don minimum de 22 $ à Wounded Warriors Canada. Les participants publient ensuite leur vidéo sur les médias sociaux et encouragent les autres à faire de même.
Au Canada, 160 anciens combattants se sont suicidés entre 2004 et mars 2014, ce qui est supérieur au nombre total de membres des Forces armées canadiennes qui ont été tués pendant la guerre en Afghanistan. Dix pour cent des militaires canadiens devraient être atteints du syndrome post-traumatique au cours de leur vie.
Devant ce fléau, quatre résidents d'Ottawa ont décidé d'importer le concept du Défi 22 pompes/22 jours au Canada, l'an dernier.
Si Scott Maxwell n'est pas lui-même militaire, l'un de ses proches amis a perdu la vie en Afghanistan en 2007 ; c'est ce qui l'a amené à postuler pour oeuvrer au sein de Wounded Warriors Canada.
D'ici novembre prochain, l'on aura probablement l'occasion de rencontrer d'autres gymnases improvisés et éphémères à ciel ouvert, un peu partout, sur notre route...