Les maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin ont pris part à une conférence au Rendez-vous des entreprises de Gatineau.

Ottawa-Gatineau: «nous sommes des partenaires»

Ottawa et Gatineau ont l’intention de poursuivre leur relation de partenaires. Les deux maires sont d’accord pour dire qu’ils doivent travailler ensemble tant au niveau du développement économique que du tourisme et du transport en commun puisque les deux villes font partie d’une même grande région.

« C’est important pour les gens d’affaires de travailler plus proche des deux côtés de la rivière. Nous sommes vraiment une région économique et nous ne sommes pas de compétiteurs, nous sommes des partenaires », affirme le maire d’Ottawa Jim Watson.

Les deux homologues des deux grandes villes frontalières ont participé à une conférence dans le cadre du Rendez-vous des entreprises de Gatineau, mercredi, où ils ont échangé sur les avantages de collaborer entre eux.

Le premier magistrat sur la rive québécoise, Maxime Pedneaud-Jobin, rappelle que leur collaboration remonte à sa première élection en 2013. Les deux hommes se sont alors dit qu’ils devaient améliorer les liens entre les deux municipalités.

« Nos deux villes font partie des 20 plus grandes villes au Canada et on siège ensemble à la Fédération canadienne des municipalités. Ça nous donne de la force d’être deux villes unies et ça vient renforcer la région », confie le maire de Gatineau.

Mission économique

ID Gatineau prévoit organiser une mission économique dans la ville voisine dès cet été afin de stimuler le développement économique et de favoriser les échanges entre les entrepreneurs.

Même si les deux villes entretiennent de bonnes relations, le maire Pedneaud-Jobin rappelle qu’il est important que les institutions apprennent à collaborer entre elles.

« Il faut être prêt parce que quand les individus vont changer [à la mairie] il faut que ça continue », ajoute-t-il.

La collaboration des deux villes permet d’attirer plus d’emplois, mais aussi plus de nouveaux citoyens des deux côtés de la rivière, des bienfaits non négligeables selon le maire Watson.

Les projets de développements importants dans la capitale ont une incidence sur le développement économique des deux municipalités, rappelle le maire d’Ottawa.

M. Watson a d’ailleurs hâte que le projet de revitalisation des plaines LeBreton voie le jour et espère que les Sénateurs y éliront domicile.

« Les Sénateurs ont toujours dit qu’ils ont de la difficulté à attirer des spectateurs de Gatineau parce que ce n’est pas facile d’aller à Kanata. Alors si l’aréna déménage sur les plaines il y aura plus d’activités pour les restaurants et plus d’activité commerciale des deux côtés de la rivière », soutient le maire Watson.

Arrimage du transport en commun

Les changements prévus au niveau du transport en commun prouveront la nécessité d’avoir un dialogue ouvert entre les deux villes frontalières. Lorsque le train léger sera mis en service à Ottawa, Gatineau devra modifier son service et l’objectif commun est de minimiser les bouleversements subis par les usagers.

Un dialogue constant s’est établi entre les deux sociétés de transports au cours des dernières années afin de préparer l’arrimage des systèmes. Une stratégie qui sera « payante », selon M. Pedneaud-Jobin.