La région vivra un autre épisode de verglas en fin de semaine.
La région vivra un autre épisode de verglas en fin de semaine.

Ottawa et Gatineau prêtes à affronter le verglas

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Autant Hydro Ottawa qu’Hydro-Québec ainsi que les villes d’Ottawa et de Gatineau sont sur le qui-vive en vue de toute éventualité ce week-end avec la vingtaine de millimètres de verglas qui pourraient s’abattre sur la région lors du passage d’une tempête hivernale.

En prévision de cet imprévisible cocktail météo, une trentaine d’équipes de travailleurs additionnelles seront déployées par Hydro-Québec sur le territoire de la province, dont quelques-unes en Outaouais. On en comptera au total une centaine prêts à intervenir, alors qu’on en dénombre 70 en temps normal la fin de semaine. 

« On a les yeux rivés sur les écrans radars, on suit les prévisions météo de très près. Quelle quantité va-t-on recevoir, quels secteurs seront les plus durement touchés ? Est-ce que ce sera des endroits avec une végétation abondante ? On a le devoir de se préparer à toute éventualité, nos équipes sont en alerte et prêtes à intervenir. S’il y a des pannes, selon la situation qui prévaudra, on va ajuster notre force de frappe. La quantité de verglas est un facteur déterminant, on sait que les branches deviennent plus lourdes et peuvent entrer en contact avec le réseau », affirme le porte-parole de la Société d’État, Alain Paquette. 

Alors que certains ont évoqué la crise du verglas de 1998, ce dernier précise que les accumulations de pluie verglaçante étaient bien supérieures il y a 21 ans (environ 100 mm par endroits) et que « le réseau de transport est aujourd’hui beaucoup plus robuste ». Il ajoute qu’Hydro-Québec a investi l’an dernier 73 millions $ pour la maîtrise de la végétation près de son réseau électrique. 

« On s’est rendu compte que ça nous permet d’appréhender des événements. On a joué dans ce film-là le 1er novembre dernier (près d’un million d’abonnés étaient sans courant à la suite de forts vents) », dit-il. 

Chez Hydro Ottawa, on indique surveiller les conditions météo et que les équipes sont prêtes à intervenir dès que nécessaire. L’organisation rappelle aux gens que s’ils aperçoivent une ligne à haute tension tomber, ils doivent rester à plus de dix mètres des dégâts et composer sans délai le 911.

Vendredi après-midi, un bulletin météorologique spécial était toujours en vigueur pour la grande région de la capitale nationale et Environnement Canada avait de la difficulté à prédire les quantités de précipitations attendues. Chose certaine, la pluie et le verglas seront prédominants. 

« Les températures devraient chuter sous le point de congélation samedi et changer la pluie en pluie verglaçante. La pluie verglaçante pourrait tomber pendant plusieurs heures jusqu’à ce que les températures remontent au-dessus du point de congélation dimanche. Ce scénario devrait donner une importante accumulation de verglas sur ces régions. De plus, des vents forts du sud-ouest avec des rafales à 70 km/h sont possibles dimanche matin », selon l’agence fédérale. 

Les autorités municipales sont également prêtes à affronter ce cocktail météo. 

« Lorsque les précipitations tomberont, nos employés seront prêts à intervenir. [...] Advenant une accumulation d’eau et des pluies torrentielles, nos équipes emploieront l’équipement nécessaire pour dégager les puisards et permettre à l’eau de s’écouler. Si les trottoirs et les routes sont glacés, les épandeuses de sel, les déneigeuses de trottoir et les équipements multifonctionnels seront déployés pour les nettoyer. Les équipes vont d’abord nettoyer les voies principales, les artères et les trottoirs puis les secteurs résidentiels. Elles seront au travail toute la fin de semaine et d’autres employés pourront être appelés en renfort si les conditions changent », soutient la directrice des Services des routes et du stationnement de la Ville d’Ottawa, Laila Gibbons.

La Ville de Gatineau est aussi sur un pied d’alerte. 

« La Ville a déployé des équipes qui ont effectué une tournée des bassins de rétention et de certains puisards. De plus, quelques points de captage des eaux ont été nettoyés. Une surveillance se poursuivra tout au long de la fin de semaine dans tous les secteurs et plus spécifiquement ceux de Wychwood et de la zone blanche (secteur Aylmer) », indique-t-on. 

On précise que des équipes supplémentaires seront au travail à compter de samedi soir pour procéder à des opérations d’épandage d’abrasifs et de déblaiement, selon les besoins. Les opérations se poursuivront en continu jusqu’à lundi après-midi.