Ottawa célèbre sa fierté sous la pluie

En anglais, il y a l'expression «to rain on someone's parade» pour décrire le fait de ruiner les plans d'autrui. À Ottawa, dimanche, il aurait fallu bien plus qu'un peu de pluie pour que ce dicton devienne réalité.
Malgré des conditions météo peu favorables, le défilé de Fierté dans la capitale a rassemblé des milliers de personnes au centre-ville dimanche.
Et non seulement la communauté y était en grand nombre, les sourires et le plaisir y étaient également. Quelques personnes étaient visiblement irritées par la pluie, mais la majorité dansait, applaudissait et chantait au passage des différents chars allégoriques.
Les messages à saveur politique étaient nombreux durant la parade de samedi. 
Parfois subtils, parfois incontournables, ces messages étaient là pour rappeler que la lutte pour les droits des minorités se poursuit en 2016.
Cinq femmes ont pris les devants de la parade en scandant le slogan «Black Lives Matter», le nom du mouvement pour réclamer la fin des injustices dans le traitement des personnes noires par les corps de police en Amérique du Nord. Malgré l'appel, lancé à Toronto, d'écarter les forces policières du défilé - et la mort récente d'Abdirahman Abdi après une intervention policière -, des représentants du Service de police d'Ottawa étaient présents, comme à tous les ans.
Hommage aux victimes d'Orlando
Immédiatement à la suite de ce groupuscule, le défilé a rendu un hommage senti aux victimes de l'attentat dans une boîte de nuit gaie d'Orlando. Des affiches au nom des 49 victimes de la fusillade étaient tenues par des marcheurs à l'air solennel. Une façon de rappeler que l'homophobie existe toujours.
Après ce début plus sombre, la fête a réellement commencé.
Deux chars ont tout de même poursuivi dans la veine politique avec des allusions au débat sur les salles de bains non-genrées. Certains lieux publics offrent déjà ces toilettes - la plupart du temps individuelles avec une affiche qui souligne qu'elles sont accessibles à tous: hommes, femmes et transgenres.
Dans un tout autre débat public, le service de raccompagnement Uber était également représenté dans la parade avec des lettres géantes formées de ballons de fête pour former les mots «Uber Pride».