Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Ottawa

Autre week-end difficile pour le train léger

La patience des usagers du train léger d’Ottawa a encore une fois été mise à rude épreuve ce week-end alors que plusieurs problèmes sont venus paralyser le service sur la Ligne de la Confédération.

L’avant-midi de dimanche a été marquée par l’interruption de service de trois trains qui sont tombés en panne à des moments différents en raison de problèmes d’alimentation.

Ottawa

Phase 2 de l'O-Train: la soumission de SNC-Lavalin initialement rejetée

Des documents rendus publics par la Ville d’Ottawa tard jeudi soir démontrent que la soumission controversée de SNC-Lavalin pour la phase 2 du train léger a initialement été rejetée unanimement par l’équipe d’évaluation technique formée par la municipalité.

Le choix de SNC-Lavalin pour réaliser le prolongement de la Ligne Trillium avait suscité de la grogne chez plusieurs élus de la Ville d’Ottawa lorsque CBC Ottawa a dévoilé en mars dernier que les exigences techniques n’avaient pas été atteintes par la firme dans sa proposition.

Dans un document daté du 3 octobre 2018, les cinq membres de ce comité recommandent sans équivoque que la soumission de SNC-Lavalin pour le prolongement de la Ligne Trillium ne soit pas considérée dans la suite du processus d’approvisionnement.

Ottawa

Fermeture de la plage Britannia cet été

Les habitués de la plage Britannia dans l’ouest d’Ottawa devront se trouver un nouveau refuge pour se rafraîchir lors des chaudes journées cet été puisque des travaux de dragage du lit de la rivière des Outaouais en forcera la fermeture pendant plusieurs mois.

Les travaux visent à niveler le sol et à rétablir la profondeur de l’eau à un niveau adéquat dans la zone de baignade, a indiqué la Ville d’Ottawa.

«À l’heure actuelle, la profondeur de l’eau dans la zone de baignade est de moins d’un demi-mètre lors de la période la plus achalandée de l’été», ont précisé les autorités municipales.

Le dragage permettra d’enlever le limon et le sable qui se sont déposés dans le lit de la rivière au fil des ans en raison des courants, des vagues et des conditions météorologiques. Les derniers travaux de dragage remontent à 1990, a signalé la Ville d’Ottawa.

Les travaux se dérouleront de juillet à octobre et sont évalués à 3 millions $. Des clôtures seront érigées afin d’assurer la sécurité du public autour de la zone de construction.

Le quai Britannia, l’aire de pique-nique, le bâtiment de plage, le Centre Ron-Kolbus Lakeside et la terrasse demeureront ouverts durant les travaux.

La plage sera rouverte en 2021.

Ottawa

Rick Chiarelli prend du mieux

Bien qu’il soit toujours à l’hôpital, le conseiller municipal Rick Chiarelli prend du mieux après une infection bactérienne découlant d’une opération à cœur ouvert subie en décembre dernier.

Son épouse, Lida, a signé un message sur le compte Twitter de l’élu vendredi après-midi où elle nous informe que les médecins ont rouvert l’incision sur la poitrine de M. Chiarelli pour retirer les tissus infectés. Le conseiller continue de prendre des antibiotiques et sa condition continue de s’améliorer, ajoute sa conjointe. 

La santé de Rick Chiarelli retient l’attention depuis sa demande de congé prolongé formulée l’automne dernier, quelques jours après la diffusion d’un reportage de CBC sur des allégations d’inconduite sexuelle à son égard. Sa requête a été rejetée par ses collègues du conseil municipal d’Ottawa en octobre.

Ottawa

Plaines LeBreton: le plan directeur finalement adopté

Le plan directeur du projet Bâtir LeBreton a été entériné par la Commission de la capitale nationale (CCN) jeudi matin. Les consultations publiques tenues depuis novembre dernier ont permis à la société de la Couronne de confirmer ses orientations en vue du développement des plaines LeBreton.

Très peu de changements ont dû être apportés après les plus récentes consultations publiques, confirme la CCN. Des détails supplémentaires ont toutefois pu être inclus dans la présentation de jeudi, notamment concernant la hauteur anticipée des édifices qui seront construits sur les Plaines LeBreton. Ceux-ci ne devraient pas surpasser les 40 étages.

«Là où il y aura des tours, on veut s’assurer qu’il y aura une gradation. On va s’efforcer de limiter les zones d’ombre», indique le premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum.

Ottawa

Un site de choix retenu pour le Monument LGBTQ2+ à Ottawa

Le Monument national aux personnes LGBTQ2+ sera situé entre le pont du Portage et l’édifice de Bibliothèque et Archives Canada sur la rue Wellington à Ottawa.

Le choix du site a été approuvé à l’unanimité par le conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale (CCN), jeudi matin. L’emplacement n’a pas été inondé lors des crues historiques de 2017 et 2019 et est facilement accessible en raison des sentiers piétonniers et cyclables qui l’entourent.

« Je suis très fier d’appuyer cette proposition, a souligné Larry Beasley, membre de longue date du CA de la CCN. Ce n’est pas un site secondaire, c’est un site important. C’est un symbole fort que l’inclusion est une valeur fondamentale de notre pays. »

Ottawa

Nouvelle Bibliothèque publique d'Ottawa: «Un bâtiment assez spectaculaire» [PHOTOS]

On sait maintenant ce à quoi ressemblera l’édifice qui abritera l’installation partagée de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada dès la fin 2024. Le concept architectural du projet de 193 millions $, décrit comme « le facteur wow » par le maire Jim Watson, a été dévoilé en grande pompe jeudi.

Le design de l’imposant immeuble de cinq étages, qui aura pignon sur rue au 555, rue Albert, à un jet de pierre des plaines LeBreton et de la station Pimisi du train léger, a été conçu par le consortium formé des firmes Diamond Schmitt Architects et KWC Architects. La superficie du bâtiment certifié LEED Or atteindra les 20 000 mètres carrés. Près des deux tiers des espaces seront occupés par la Bibliothèque publique d’Ottawa. 

« Ce sont des nouvelles très positives pour la Ville d’Ottawa, c’est une journée extraordinaire pour les personnes qui aiment les bibliothèques. C’est historique : c’est la toute première fois que les gouvernements fédéral et municipal travaillent ensemble pour un édifice comme celui-là. [...] C’est un bâtiment assez spectaculaire », a lancé le maire Watson, qui a répété à maintes occasions que l’époque où une bibliothèque était un endroit où devait régner le silence et le calme est révolue. 

Ottawa

Des roues «aplaties» ont ralenti l'O-Train cette semaine

L’usure plus rapide que prévu des roues de l’O-Train est en grande partie responsable de l’indisponibilité d’un important nombre de trains sur la Ligne de la Confédération cette semaine.

Depuis lundi, Rideau Transit Maintenance (RTM) doit garder un nombre de trains plus élevé qu’à la normale au garage. L’entreprise responsable de l’entretien du système n’a pas été en mesure de fournir, en même temps, les 13 trains nécessaires pour offrir le plein service durant les heures de pointe sur la Ligne de la Confédération.

À LIRE AUSSI: Ligne de la Confédération: dix trains sur 13 en service

> Des autobus additionnels pour compenser le ralentissement du O-Train

Ottawa

Shawn Menard voudrait résilier le contrat pour l’entretien de l’O-Train

La réunion extraordinaire de la Commission du transport en commun d’Ottawa de jeudi s’annonce plutôt houleuse. Un conseiller municipal souhaite y examiner la possibilité de résilier le contrat pour l’entretien de l’infrastructure entre la Ville et Rideau Transit Maintenance (RTM).

Les membres de la Commission ont été convoqués après les récents ennuis sur la Ligne de la Confédération. Depuis le début de la semaine, RTM n’est pas en mesure de mettre en service le nombre de trains nécessaires au bon fonctionnement du système.

Ottawa

Patinoire du canal Rideau: sept kilomètres ouverts dès mercredi

La patinoire du canal Rideau sera accessible sur presque sa pleine longueur à compter de mercredi 8 h avec l’ouverture de deux tronçons, soit celui allant de la rue Somerset au pont Pretoria et celui allant du pont de la rue Bank jusqu’aux écluses Hartwell en passant par le lac Dow.

Le comité de sécurité de la surface de la glace de la Commission de la capitale nationale (CCN) a jugé mardi que ces sections de la patinoire sont sécuritaires.

Ce sont ainsi 7 km de surface glacée qui seront accessibles pour les patineurs. Une première section de 2,3 km entre le pont Pretoria et la rue Bank avait été ouverte samedi dernier, ce qui avait permis à la CCN de lancer la 50e saison de la patinoire du canal Rideau. La patinoire est d’une longueur de 7,8 km.

Ottawa

Des autobus additionnels pour compenser le ralentissement du O-Train

Le service de la ligne de la Confédération du train léger d’Ottawa a été considérablement ralenti mardi alors qu’OC Transpo a été forcé de réduire le nombre de trains sur son réseau.

Pour une deuxième journée consécutive, la ligne de la Confédération train léger d’Ottawa n’avait pas assez de trains fonctionnels pour assurer le bon fonctionnement du service à ses usagers.

Seuls neuf trains étaient en service à l’heure de pointe mardi matin. Les trains passaient toutes les 7 minutes, alors que normalement le service s’effectue toutes les 5 minutes. En après-midi, un train supplémentaire a été ajouté à la ligne de la Confédération, ce qui a porté le total à 10 trains. Normalement, OC Transpo utilise 13 trains sur les heures de pointe et 11 durant le reste de la journée.

Cette réduction a été causée par divers problèmes qui sont survenus jeudi dernier et qui se sont poursuivis tout au long du week-end.

Pour pallier à cette réduction de train et permettre de réduire l’achalandage, le transporteur public a mis en service des autobus supplémentaires mardi aux stations Tunney’s Pasture et Hurdman.

Ces autobus additionnels ont circulé sans arrêt jusque sur la rue Albert, au centre-ville d’Ottawa, en matinée. En après-midi, le trajet inverse était offert aux usagers du transporteur public ottavien. Du personnel d’OC Transpo était sur place pour guider les usagers vers les autobus spéciaux.

« En faisant circuler des autobus sans arrêt dans ces secteurs achalandés du corridor, plus d’espace sera offert aux usagers voyageant par le train à destination et au départ des autres stations le long de la ligne », a mentionné le directeur général d’OC Transpo, John Manconi.

M. Manconi a précisé que les coûts reliés au déploiement de ces autobus seront ajoutés aux frais transférés au consortium Groupe de transport Rideau, le groupe responsable du projet de train léger dans la capitale fédérale.

Par ailleurs, une réunion d’urgence de la Commission du transport en commun de la Ville d’Ottawa se tiendra jeudi après-midi à 14h. Les dirigeants du transporteur public et du consortium Groupe de transport Rideau assisteront à la réunion spéciale.

Ottawa

Ligne de la Confédération: dix trains sur 13 en service

D’autres problèmes ont affligé le train léger d’Ottawa lundi alors que seuls 10 des 13 trains requis étaient sur les rails de la Ligne de la Confédération à un certain moment de la journée.

Alors que 11 véhicules étaient en service lors de l’heure de pointe matinale après une fin de semaine où un service d’autobus de remplacement a dû être déployé en raison notamment de difficultés avec les commutateurs de voie, notamment, d’autres problématiques sont survenues. Deux trains ont dû être remisés au garage après une panne de compresseur et un problème de roue.

À LIRE AUSSI: Train léger : hausse de la fréquence de vérification des câbles électriques

> Train léger: bris de service sur la Ligne de la Confédération

À l’heure de pointe de fin d’après-midi, seuls dix véhicules étaient en service.

« Il y aura un train toutes les 5 minutes environ pendant l’heure de pointe. Prévoyez des temps d’attente plus longs d’environ 1 minute ainsi qu’une augmentation de 20 % du nombre de personnes sur les quais et dans les trains », a averti OC Transpo sur Twitter. 

Le transporteur public va déployer un service d’autobus de remplacement vers et au départ du centre-ville aux heures de pointe, mardi, afin d’ajouter de la capacité au réseau et de désengorger les trains. 

Les usagers sont invités à suivre l’évolution de la situation sur les médias sociaux, advenant que d’autres problèmes surviennent. 

Dans une note de service, le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, a indiqué que le maire Jim Watson, le directeur municipal Steve Kanellakos, le président de la Commission du transport en commun Allan Hubley et lui-même avaient rencontré les représentants du Groupe de transport Rideau (RTG) pour être informés de la situation et exiger que des correctifs soient apportés dans les plus brefs délais. 

Rappelons que le train léger est en service depuis le 14 septembre. Durant les heures de pointe en semaine, si aucun problème ne survient, le réseau est en mesure de transporter jusqu’à 10 700 passagers à l’heure dans chaque direction.

Ottawa

Bientôt un site pour le Monument national LGBTQ2+

La Commission de la capitale nationale (CCN) doit se pencher jeudi sur l’attribution d’un terrain pouvant accueillir le nouveau Monument national LGBTQ2+ devant être érigé à Ottawa.

Le monument soulignera la discrimination contre les citoyens LGBTQ2+, incluant la période de la purge LGBT où des employés de la fonction publique fédérale, de la GRC et des Forces armées canadiennes membres de ces communautés ont été victimes de discrimination, harcelés et souvent congédiés en raison d’une politique en vigueur qui autorisait ces pratiques, des années 1950 jusqu’au milieu des années 1990.

Ottawa

C'est parti pour la 50e saison de patinage sur le canal Rideau

Les adeptes de patinage ont poussé un soupir de soulagement samedi matin alors que la patinoire du canal Rideau a enfin été ouverte aux citoyens de la région.

La Commission de la capitale nationale (CCN) a procédé au lancement officiel de la cinquantième saison de patinage sur la plus grande patinoire du monde. 

La CCN a rendu disponible aux patineurs un tronçon de 2,3 km sur le canal entre les escaliers de la rue Bank et ceux situés près du pont Prétoria. 

«Comme vous le savez, l’ouverture de la patinoire du canal Rideau est toujours une journée très spéciale dans le calendrier de la capitale», a lancé d’entrée de jeu, le grand patron de la CCN, Tobi Nussbaum. «Chaque année, ce site patrimonial de l’UNESCO se transforme en patinoire de renommée mondiale.»

Des artistes de la Première Nation de Kitigan Zibi Anishinabeg ont d’ailleurs effectués une danse traditionnelle pour lancer officiellement les festivités.

La ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, a pris le temps de témoigner du cachet historique que revêt l’ouverture de samedi matin.

«Je sais que tout le monde avait hâte que le canal soit ouvert. On a eu des conditions assez difficiles qui nous ont empêchés de procéder à l’ouverture plus tôt.»

Même si le patinage était permis sur le canal Rideau depuis sa construction, ce n’est pas avant la saison hivernale de 1970 que la CCN a débloqué une portion du canal pour y tenir des activités de patinage mieux contrôlées.

M. Nussbaum a aussi tenu à souligner le travail acharné de l’équipe d’entretien de la patinoire.

«Je veux remercier toute l’équipe d’entretien qui a déployé de grands efforts pour faire en sorte qu’on puisse ouvrir le canal aujourd’hui. Ils ne sont pas seulement des maîtres d’entretien de glace, mais ils ne sont aussi pas de mauvais danseurs hip-hop», a lancé M. Nussbaum à la blague, faisant référence à la vidéo de rap Glace, glace, pas prête? (Ice, Ice, Maybe?) qui a été publiée par la CCN mercredi dernier. 

La durée moyenne de la saison de patinage sur le canal est de 50 jours. Lorsqu’elle est ouverte sur toute sa longueur, la patinoire du canal s’échelonne sur 7,8 km. Près d’un million de visiteurs de partout à travers le monde s’y rendent chaque année.

La ministre McKenna a d’ailleurs qualifié la saison de patinage d’«opportunité économique importante pour la ville. Des gens de partout se déplacent expressément pour patiner sur le canal et ils peuvent enfin le faire maintenant.»

Ottawa

Lancement samedi de la 50e saison de la patinoire du canal Rideau

Enfin !, s’exclameront les adeptes du patinage sur le canal Rideau.

En effet, la Commission de la capitale nationale (CCN) a annoncé l’ouverture dès 8 h samedi d’un tronçon de 2,3 km de la patinoire du canal entre les escaliers situés près du pont Prétoria et les escaliers de la rue Bank. 

«Aiguisez vos patins, #Ottawa. Le compte à rebours est lancé pour notre ouverture officielle !», a lancé la CCN sur Twitter. 

Les conditions risquent toutefois d’être difficiles pour une partie de la fin de semaine alors qu’Environnement Canada prévoit une accumulation totale de neige de 15 à 20 cm sur la capitale fédérale de samedi après-midi à dimanche matin, avec des vents soufflants en rafales jusqu’à 50 km/h. 

La patinoire du canal Rideau célèbre cette année sa 50e saison. On profitera de cette ouverture partielle pour marquer l’ouverture officielle de la patinoire. L’événement aura lieu à 10 h 30 à l’aire de repos de l’avenue Fifth avec la ministre fédérale et députée d’Ottawa-Centre, Catherine McKenna, et le premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum. Des artistes de la Première Nation de Kitigan Zibi Anishinabeg seront aussi présents. 

La durée moyenne d’une saison de patinage est de 50 jours. La date d’ouverture la plus tardive était le février 2002. 

La patinoire du canal Rideau est longue de 7,8 km et enregistre en moyenne près d’un million de visites par année.

Gatineau

À Gatineau, les autorités ont indiqué que la patinoire du parc Maclaren a ouvert vendredi et que celle du ruisseau de la Brasserie ouvrira samedi à 10 h en raison de conditions de glace favorables.

«Symbole hivernal du plein air urbain, la patinoire du ruisseau de la Brasserie est un beau projet mobilisateur qui donne du cachet au centre-ville de Gatineau. Sous le pont Brady, dans le secteur de Buckingham, la patinoire du parc Maclaren laisse quant à elle un souvenir impérissable dès qu’on la découvre», a souligné la Ville de Gatineau dans un communiqué.

La patinoire du ruisseau de la Brasserie sera ouverte tous les jours de 10 h à 22 h. Celle du parc Mclaren, de 7 h à 22 h.

Ottawa

Train léger : hausse de la fréquence de vérification des câbles électriques

La compagnie d'entretien de la Ligne de la Confédération va augmenter la fréquence des vérifications des câbles électriques qui propulsent les trains après l'affaissement d’une caténaire aérienne sur un train jeudi matin à son arrivée à la station Saint-Laurent.

C’est ce qu’a indiqué le président de Rideau Transit Maintenance, Peter Lauch, vendredi, lors d’un point de presse des autorités sur le bris d'équipement qui a causé bien des désagréments pendant plusieurs heures pour des milliers d’usagers du transport en commun à Ottawa. Présentement, les vérifications se font chaque mois et peuvent aller aux trois mois.

La caténaire aérienne est tombée à la jonction extérieure/intérieure de la station. Les autorités ne pouvaient expliquer vendredi matin les causes du bris. Une enquête a été ouverte afin de faire la lumière sur l’incident.

Ottawa

Le mégarefuge de l’Armée du Salut pourrait nuire à la réputation de Vanier

L’implantation du mégarefuge de l’Armée du Salut sur le chemin de Montréal risque d’accentuer une perception négative accolée au quartier Vanier d’Ottawa, et qu’ainsi des liens non souhaités soient faits avec la francophonie, croit une experte en politique d’aménagement linguistique et professeure à l’Université d’Ottawa.

La professeure Sylvie Lamoureux a indiqué jeudi aux audiences du Tribunal d’appel en aménagement local sur le déménagement possible de l’Armée du Salut du marché By au chemin de Montréal que Vanier jouit de l’étiquette de quartier francophone à l’intérieur d’Ottawa, et que ce timbre va au-delà des frontières de la ville.

« Vanier est un endroit associé à la francophonie, a souligné celle qui a été décorée de l’Ordre de l’Ontario. Comme on sait que la plupart des gens ne font pas une analyse en profondeur de tout ce qu’ils lisent dans les médias et ailleurs, il y a des dangers de soulever des éléments négatifs venant des craintes sur les programmes de l’Armée du Salut, et de faire des liens avec la francophonie », a-t-elle prévenu.

L’organisme de bienfaisance a une entente d’achat pour un terrain situé au 333, chemin de Montréal. Il prévoit y construire un Centre multifonctionnel avec quelque 140 lits pour l’hébergement d’urgence pour les personnes itinérantes, ainsi que d’autres lits pour des personnes qui participeront à des programmes en santé mentale et en toxicomanie, notamment. 

Ottawa

Train léger: bris de service sur la Ligne de la Confédération

Le service du train léger pourrait bien être interrompu entre les stations Hurdman et Blair jusqu’à vendredi matin, selon OC Transpo.

Peu avant 11 h jeudi, un train est tombé en panne à la station St-Laurent, causant plusieurs retards dans les déplacements des usagers. Tandis qu’OC Transpo « cherche encore la cause première » de cet incident, il semblerait qu’un câble aérien qui approvisionne le train en électricité se soit brisé et soit tombé sur le train alors que ce dernier entrait en gare. Tous les passagers ont d’ailleurs été évacués.

« Nous ne connaissons pas encore la portée et l’ampleur des travaux, ni le temps nécessaire à leur réalisation, a indiqué le directeur général d’OC Transpo, John Manconi. Nous nous efforçons de rétablir le service le plus rapidement possible. »

En effet, le train en question devait être déplacé afin de permettre aux équipes d’évaluer les dommages sur le système électrique et de commencer les réparations, ce qui a été complété vers 17 h 30. 

« Le train en panne à la station St-Laurent a été déplacé et retourné au centre de maintenance, a précisé M. Manconi. Des équipes procèdent à l’inspection ainsi qu’à l’évaluation de l’étendue des dommages et des travaux de réparation. »

Lors d’un point de presse tenu jeudi après-midi, le directeur des systèmes clients et de la planification du transport en commun d’OC Transpo, Pat Scrimgeour, n’a pas écarté la possibilité que le service de l’O-Train ne soit pas rétabli à 100 % vendredi matin.

« Si le service devait être interrompu jusqu’à vendredi matin, les usagers devraient peut-être considérer travailler de la maison ou de modifier leur horaire de déplacements dans la mesure du possible », a-t-il conseillé.

Un service d’autobus R1 a par ailleurs été mis en place pour prendre le relais et assurer le transport des passagers entre Hurdman et Blair.  

Le service du train léger est maintenu entre les stations Tunney’s Pasture et Tremblay. 

Des employés d’OC Transpo sont aussi sur place pour rediriger les passagers.

Ottawa

Un rap pour expliquer les délais d'ouverture de la patinoire du canal Rideau

La Commission de la capitale nationale (CCN) a trouvé une façon originale pour expliquer aux citoyens les raisons derrière les délais de l’ouverture de la patinoire du canal Rideau.

Dans une vidéo publiée sur leurs comptes Twitter et Facebook, le président de la CCN, Tobi Nussbaum sort ses meilleures rimes et explique les raisons derrière les délais sur les airs du classique de Vanilla Ice, Ice, Ice, Baby

Dans la chanson bilingue, intitulée Glace, glace, pas prête? (Ice, Ice, Maybe?), on peut apercevoir M. Nussbaum, en compagnie de l’équipe de maintenance de la patinoire, rapper à propos des nombreux délais liés aux conditions météorologiques difficiles en lien avec les changements climatiques. 

Ottawa

Armée du Salut: «Vanier n’est pas un territoire anodin»

«Le quartier Vanier n’est pas un territoire anodin. Il a une charge historique, identitaire (pour la communauté franco-ottavienne)», a plaidé mardi une professeure de l’Université d’Ottawa spécialiste du patrimoine urbain franco-ontarien lors des audiences d’un tribunal administratif sur le projet de mégarefuge de l’Armée du Salut sur le chemin de Montréal.

Les impacts négatifs potentiels de l’arrivée du Centre multifonctionnel de l’Armée du Salut sur la communauté francophone du quartier Vanier font partie des arguments principaux des opposants au projet. Rappelons que le Tribunal d’appel de l’aménagement local tient présentement des audiences sur un changement de zonage adopté par le conseil municipal d’Ottawa qui permettrait la construction du refuge de 350 lits pour itinérants et personnes aux prises avec des dépendances et des troubles mentaux.

Ottawa

Le dossier de l’Armée du Salut devant le tribunal

L’impact d’un mégarefuge de l’Armée du Salut sur la viabilité des commerces du chemin de Montréal à Ottawa ainsi que ses effets potentiellement négatifs, avancent certains, sur la communauté francophone du quartier Vanier ont suscité de nombreux échanges lundi lors de la première journée d’audiences du Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL) sur le projet.

Le dossier se retrouve devant le tribunal administratif en raison d’une contestation de la décision du conseil municipal d’Ottawa d’approuver un changement de zonage pour le projet de Centre multifonctionnel de l’Armée du Salut à Vanier. L’organisme de bienfaisance veut déménager son établissement du marché By au 333, chemin de Montréal puisque les lieux actuels sur la rue George ne répondent plus aux besoins de sa clientèle. Mais des commerces de Vanier et un organisme pour les autochtones redoutent un impact négatif sur la communauté francophone.

Une quinzaine de témoins doivent être entendus par le tribunal au cours sur trois prochaines semaines.

Dans son exposé introductif, l’avocat Michael Polowin a indiqué que ses clients cherchent tous à participer à la revitalisation du chemin de Montréal ainsi qu’à l’économie du quartier Vanier, et qu’ils ne s’opposent pas au travail qu’accomplit l’Armée du Salut pour les personnes dans le besoin. Ils croient cependant que le mégarefuge de 350 lits, dont 140 pour les personnes en situation d’urgence, aura un impact négatif sur le développement économique et social de cette artère commerciale.

Ottawa

Interdiction de stationner sur rue à Ottawa: une nuit, 4040 contraventions

La Ville d’Ottawa pourrait avoir engrangé jusqu’à 400 000 $ en constats d’infraction au cours de la seule et unique nuit d’interdiction de stationner dans les rues jusqu’ici cette saison.

Dans la nuit du 31 décembre dernier, alors qu’une tempête qui a laissé 16 cm au sol commençait à s’abattre sur la région, les agents du Service des règlements municipaux ont remis en l’espace d’à peine six heures 4040 contraventions pour des véhicules stationnés en bordure de la rue alors qu’une interdiction était en vigueur.

Ottawa

Le conseiller Chiarelli de retour à l’hôpital

Faisant face à des accusations de comportements inappropriés à l’égard de 13 femmes, le conseiller municipal du quartier Collège à Ottawa, Rick Chiarelli, était de retour à l’hôpital vendredi pour traiter une infection bactérienne près d’un mois après avoir subi une opération à coeur ouvert.

C’est la femme de M. Chiarelli, Lida, qui en a fait l’annonce vendredi sur la page Twitter de son mari.

Selon Mme Chiarelli, l’opération du 13 décembre dernier s’est bien déroulée, mais des complications forcent le conseiller à retourner à l’hôpital, une dizaine de jours après avoir obtenu son congé.

«C’est là qu’il en est maintenant à son anniversaire, a indiqué Mme Chiarelli. Le personnel extraordinaire de l’Institut de cardiologie travaille pour l’aider à lutter contre l’infection.»

Rappelons que le conseiller Chiarelli n’a fait que deux apparitions à la table du conseil depuis le mois de septembre, notamment en raison des accusations de comportements inappropriés qui pèsent contre lui.

Ottawa

La Ville d'Ottawa met ses drapeaux en berne

Les drapeaux de l’hôtel de ville sont en berne jusqu’au coucher du soleil à l’hôtel de ville pour rendre hommage aux victimes de l’écrasement d’avion de cette semaine en Iran, annonce la Ville d’Ottawa.

Ils resteront abaissés sur leur mât jusqu’au coucher du soleil, vendredi soir.

Huit résidents de la capitale fédérale ont péri dans cette tragédie dont les causes sont encore inconnues. L’avion d’Ukraine International Airlines s’est écrasé peu après son décollage à Téhéran, tôt mercredi matin. Cinq d’entre eux étaient des étudiants d’universités à Ottawa.

Les drapeaux de tous les bâtiments de la Ville d’Ottawa seront également en berne du lever au coucher du soleil ce samedi, cette fois pour souligner le premier anniversaire de la collision d’OC Transpo à la station Westboro.

Trois personnes sont décédées et plusieurs autres blessées l’an dernier lorsqu’un autobus a dévié de sa voie pour percuter un abribus sur le Transitway.

Ottawa

Refuge de l’Armée du Salut: les audiences-marathon commencent lundi

Avec 15 jours d’audiences et 14 témoins interrogés et contre-interrogés par trois avocats, c’est un véritable marathon qui va commencer lundi prochain à l’hôtel de ville d’Ottawa alors que l’appel dans le dossier du refuge de l’Armée du Salut à Vanier.

«On est très excités, ça fait longtemps qu’on attend cela», s’exclame au bout du fil le porte-parole de SOS Vanier et propriétaire du Finnegan’s Pub, Drew Dobson.

Ottawa

La hauteur du projet derrière la Maison Besserer pourrait être réduite

Un groupe de résidents de la Côte-de-Sable a officiellement déposé un appel pour contester le changement de zonage octroyé pour permettre la construction d’un bâtiment de neuf étages au 250, rue Besserer. Or, la cause risque de ne jamais être entendue par le Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL).

Le regroupement de voisins du futur bâtiment qui craignent une diminution de leur qualité de vie a approché le promoteur durant le temps des fêtes pour entreprendre des négociations et éviter un processus long et coûteux pour tous. Une longue rencontre a eu lieu lundi entre une dizaine de citoyens du quartier et Barry Hauer, le directeur du développement des affaires de la firme propriétaire du 250, Besserer, Reichmann International.

« Dans ces appels, le tribunal tranche généralement que la municipalité a pris une décision correcte, à moins qu’il y ait une erreur majeure, croit M. Hauer. J’ai accepté de négocier avec les voisins, pas tellement parce que je craignais la décision du tribunal. C’est plutôt le temps que peut prendre un tel processus et les dépenses qu’il engendre qui me préoccupent. »

Barry Hauer dit avoir présenté une série de scénarios pour répondre aux principales préoccupations des voisins du bâtiment à construire, soit la hauteur et l’absence de stationnement pour ses futurs résidents. Les deux parties en seraient arrivées à une « entente verbale », selon le promoteur qui demeure toutefois prudent quant à la suite des choses.

« Je ne veux pas entrer dans les détails spécifiques. Je préfère attendre que tous les documents soient signés, indique M. Hauer. On étudie différentes avenues légales pour répondre à leurs inquiétudes pour la circulation dans le secteur. On n’ajoute pas de stationnement, mais on pourrait interdire aux futurs locataires de se stationner dans les rues avoisinantes. Ce n’est pas encore mis sur papier, alors je ne veux pas trop m’avancer sur les détails de la façon que ça fonctionnerait. »

Le directeur du développement des affaires de Reichmann International dit avoir traversé de nombreux processus d’appels comme celui-là dans sa carrière et il vante l’approche des résidents de la Côte-de-Sable dans le cas du 250, rue Besserer qui ont fait preuve d’une grande ouverture d’esprit face à ses propositions. « C’est loin d’être toujours comme ça que ça se passe », souligne Barry Hauer.

Rappelons que le projet est situé juste à côté de la Maison Besserer. La propriétaire de ce bâtiment historique, Kathy Ezard, a indiqué au Droit en décembre qu’elle craignait un impact négatif sur le mur de soutènement situé derrière sa maison, ainsi qu’une perte de vie privée avec des appartements qui surplomberaient sa cour arrière.

À LIRE AUSSI :

La propriétaire d’une maison historique s’inquiète

Le Comité de l’urbanisme dit oui au projet

«Ils vont gruger le cachet du quartier»

Santé

La morgue déborde à l’Hôpital d’Ottawa

L’Hôpital d’Ottawa a été forcé d’entreposer des cadavres dans des endroits inusités au cours des dernières semaines alors que sa morgue débordait, soutient le président du syndicat des travailleurs de la santé de l’établissement, Lou Burri.

Des corps ont par exemple été entreposés dans des salles de conférence et dans la salle de traitement pour l’exposition à des matières dangereuses, soutient M. Burri qui attend toujours des explications quant à la cause de ce surplus soudain de dépouilles.

«J’ai commencé à en entendre parler davantage dans le dernier mois à peu près, mais on a reçu les premiers signalements de nos membres en octobre», indique le président du syndicat des travailleurs de la santé de l’Hôpital d’Ottawa.

Dans une réponse écrite, l’agente des relations avec les médias de l’établissement, Michaela Schreiter, soutient qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle et insiste que l’Hôpital d’Ottawa «veille à traiter avec dignité et compassion les personnes décédées et leur famille».

«Au cours d’une courte période exceptionnelle en décembre, il a été nécessaire de placer un certain nombre de cadavres à l’extérieur de la morgue, dans une salle sécurisée», poursuit Mme Schreiter.

Agrandissement nécessaire?

Cet établissement de santé reçoit un nombre élevé de dépouilles puisque c’est l’endroit désigné pour la tenue d’autopsies dans la région d’Ottawa-Carleton, soutient Lou Burri. 

Ce n’est toutefois pas une situation nouvelle alors elle ne peut expliquer le surplus de dépouilles actuel. Selon M. Burri, la question est de savoir s’il s’agit d’une situation exceptionnelle ou de la démonstration que la morgue de l’Hôpital d’Ottawa est devenue trop petite.

«Dès qu’il y a une mort suspecte et qu’une autopsie est nécessaire, le cadavre est envoyé là-bas. Une fois que l’autopsie est terminée, si le corps n’est pas réclamé par un proche du défunt, il reste à la morgue jusqu’à ce que l’on détermine où envoyer la dépouille», affirme Lou Burri.

«Ils doivent faire quelque chose. Ça ne paraît pas bien et ça nuit définitivement à la réputation de l’Hôpital d’Ottawa à titre de leader mondial dans son domaine, ajoute le président du syndicat des travailleurs de l’établissement. Si on peut aider à trouver des solutions à ce problème, on serait heureux de le faire.»

Michaela Schreiter assure que le problème a été réglé après qu’on ait converti des espaces à la morgue autrefois réservés pour les autopsies.

«En raison du vieillissement croissant de la population, le manque d’espace dans la morgue présente un défi pour de nombreux hôpitaux en Ontario. L’Hôpital d’Ottawa s’est engagé à travailler avec ses partenaires afin de trouver une solution à long terme au problème», conclut la porte-parole de l’établissement.

Ottawa

Ouverture à la mi-janvier pour la patinoire du canal Rideau?

La 50e saison de patinage sur le canal Rideau, à Ottawa, pourra être entamée dès que dame Nature collaborera davantage.

C’est que les montagnes russes observées avec les températures des dernières semaines — les poussées de douceur jumelées au temps plus froid — donnent du fil à retordre à la Commission de la capitale nationale (CCN) dans ses préparatifs pour l’ouverture de la patinoire de 7,8 kilomètres.

Ottawa

Service d'hiver d'OC Transpo: des dizaines de circuits modifiés

Des dizaines de circuits d'OC Transpo ont été modifiés alors que le transporteur public a officiellement commencé son service d’hiver dimanche.

OC Transpo a notamment procédé à l’ajustement d’horaires et à l’ajout de trajets supplémentaires sur certains circuits « pour améliorer les déplacements en heure de pointe le matin et l’après-midi » et « améliorer les heures d’arrivée aux arrêts d’autobus».

De plus grands autobus ont aussi été déployés sur les circuits importants « afin de réduire l’encombrement », indique le transporteur public.

Dans le but d’augmenter le service aux stations de transport en commun dans l’ouest de la ville, OC Transpo a par ailleurs décidé d’ajouter des arrêts supplémentaires aux circuits 258, 282 et 284.

Un service direct de la station Tunney’s Pasture à la station Fallowfield sur les circuits 270, 271, 272, 273, 275, 277 et 278 a également été mis en place.

Les ajustements effectués par OC Transpo sont basés « sur les commentaires de la clientèle », précise-t-on.

Pour tous les détails sur les changements apportés aux circuits d’OC Transpo, rendez-vous sur le site Web du transporteur public.