Ottawa

Train léger: tout est en place pour le grand jour

Prévoir l’imprévisible, c’est ce que tentent de planifier les dirigeants du transport en commun à Ottawa avec le lancement du train léger qui doit avoir lieu au cours des prochains mois. Les membres d’OC Transpo ont élaboré une campagne d’information devant aider les usagers à se familiariser avec le nouveau système tout en planifiant des opérations de situations de crise prévues au cours des prochaines semaines pour faciliter le travail sur le terrain lors d’interruption de service.

Au cours des trois premières semaines de la mise en service de la Ligne de la Confédération, les circuits d’autobus continueront de circuler en parallèle à titre de « police d’assurance » afin de favoriser une intégration progressive des usagers au nouveau système de transport en commun. Cette mesure coûtera près d’un million de dollars par semaine.

Ottawa

L’arrimage avec la STO est sur la bonne voie

Les autobus de la Société de transport de l’Outaouais (STO) qui s’arrimeront au système de train léger d’Ottawa à la station Lyon auront l’avantage de pouvoir retourner sur leur circuit plus rapidement.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, a indiqué mercredi que l’intégration des systèmes des deux villes progresse bien et devrait être prête pour la mise en service du train léger, qui doit se faire d’ici le 1er juillet prochain.

Ottawa

Les essais sont encourageants

Les plus récentes mises à l’essai du train léger sur rail sont encourageantes, a révélé le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, lors de la réunion de la Commission du transport en commun mercredi.

Ce dernier n’a pas voulu s’avancer sur une date de mise en service, mais assure aux élus que les essais d’un bout à l’autre de la Ligne de la Confédération se déroulent bien.

M. Manconi a indiqué que 20 trains ont circulé sur le trajet au courant de la journée, alors qu’on en comptait 19 la semaine dernière. Les tests en mode hivernal ont été concluants au cours des dernières semaines.

«On a eu une tempête avec 7cm de neige mouillée la semaine dernière et les tains se sont tous bien tirés d’affaire», a-t-il déclaré rappelant que plus de détails seront dévoilés lors de la prochaine réunion du Comité des finances et du développement économique prévue le 2 avril prochain.

Ottawa

Un futur «quartier tendance», avance Watson

Le secteur du chemin de Montréal pourrait devenir le prochain «quartier tendance» d’Ottawa, croit le maire Jim Watson.

«Les gens vont vouloir y investir, comme ce fut le cas pour le secteur Hintonburg il y a une couple d’années et le Glebe il y a deux décennies», a illustré le maire d’Ottawa, mercredi, lors du dévoilement du plan municipal pour stimuler la rénovation urbaine et la croissance économique dans le quartier Vanier.

Ottawa fête la St-Patrick

Ottawa

Ottawa en vert pour la St-Patrick [PHOTOS]

Les Ottaviens ont fièrement affiché leurs couleurs samedi à l’occasion du traditionnel défilé de la St-Patrick.

Les fêtards se sont donné rendez-vous près de l’Hôtel de Ville d’Ottawa à l’angle des rues Elgin et Laurier dès 11 h. Ils ont ensuite emprunté la rue Laurier vers l’ouest jusqu’à la rue Bank. 

Le cortège est finalement arrivé au parc Landsdowne vers 12 h 30 pour poursuivre les festivités. 

Ottawa

Plaines LeBreton: «Nous voulons un quartier animé » — Tobi Nussbaum

Le premier dirigeant de la Commission de la capitale nationale (CCN), Tobi Nussbaum, insiste sur l’importance de consulter la population et de demeurer flexible dans le nouveau processus de réaménagement des plaines LeBreton.

Dans une lettre ouverte publiée dans les pages du Droit, samedi matin, M. Nussbaum rappelle les grandes lignes du processus devant mener à la création d’un nouveau développement pour le terrain de 56 acres situé à l’ouest du centre-ville d’Ottawa.

Ottawa

Plaines LeBreton: la Chambre de commerce veut que la CCN négocie avec le consortium DCDLS

La Chambre de commerce d’Ottawa implore la Commission de la capitale nationale (CCN) de négocier avec le consortium DCDLS, le soumissionnaire qui avait terminé second pour le réaménagement des plaines LeBreton.

« Afin de ne pas perdre l’élan, la Chambre de commerce demande à la CCN d’envisager l’option d’entamer des négociations avec l’autre groupe qui est prêt à procéder au réaménagement complet », écrit la Chambre de commerce dans un communiqué de presse.

Le consortium DCDLS est composé entre autres de l’entreprise gatinoise Devcore ainsi que d’hommes d’affaires tels que Guy Laliberté et André Desmarais. Lors de l’annonce de la décision de la CCN la semaine dernière, le président de Devcore, Jean-Pierre Poulin, n’a pas caché sa frustration, indiquant qu’il y a eu « plusieurs irrégularités » dans le processus depuis 2016.

La nouvelle approche envisagée par la CCN inquiète les membres de la Chambre de commerce. Selon eux, la Société d’État devrait opter pour une vision globale plutôt que d’opter pour une vision en pièce détachée. 

« La Chambre de commerce offre son soutien à la création d’un projet emblématique pour les plaines LeBreton. Cependant, nous exprimons également notre inquiétude face à la nouvelle approche annoncée la semaine dernière par la CCN. Cette dernière ressemble plus à une série de transactions immobilières axées sur le zonage plutôt que sur l’initiative de réaménagement inspirant et à fort impact développée au fils des années », ajoute l’organisme.

Bien que la construction d’un aréna soit un élément important qui ajoutait un caractère significatif au projet, la Chambre de commerce croit que le réaménagement du terrain de 56 acres ne doit pas s’y limiter.

La CCN a confirmé la semaine dernière le début d’un nouveau processus. Cette annonce fait suite à l’échec de la médiation entre le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, et le fondateur de Trinity Development, John Rudy. La CCN a pris la décision de mettre un terme à son entente avec le groupe.

Le lancement de l’appel de propositions pour une ou plusieurs parcelles du terrain aura lieu au printemps ou à l’été 2020.

Justice et faits divers

Surveillance accrue près des mosquées d'Ottawa et Gatineau

La sécurité aux abords des mosquées d’Ottawa et Gatineau est resserrée. Les deux services de police ont fait cette annonce dans la foulée des fusillades survenues dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

«Des événements de ce type nous bouleversent tous, et nous réalisons quelles graves répercussions ils ont au coeur de plusieurs de nos diverses collectivités. Les membres du Service de police d’Ottawa sont résolus à assurer votre sûreté et votre sécurité, et nous avons accru notre vigilance et notre présence dans les centres religieux locaux», écrit Charles Bordeleau, chef de police d’Ottawa, dans une lettre qu’il a publiée sur les réseaux sociaux.

Ce dernier ajoute qu’aucun groupe de la capitale fédérale ne serait lié aux suspects en Nouvelle-Zélande.

Il rappelle que la présence policière permet d’assurer la sécurité du public, mais aussi d’éviter de telles situations.

«La possibilité d’un acteur isolé imitateur est toujours un sujet de préoccupation. Il a été démontré que la seule présence policière avait un effet décisif sur le fait de décourager les assaillants d’acteurs isolés», relate le chef de police.

Il encourage les citoyens à contacter le 911 en cas d’urgence ou d’un crime mettant des vies en péril. 

Du côté de Gatineau, la présence policière est accrue près des mosquées aux heures de prières. Une pratique qui était déjà en vigueur depuis un certain moment.

«On effectuait déjà des surveillances sporadiques près des mosquées. On rend la surveillance plus accrue considérant les événements de la journée», confie Renée-Anne St-Amant, porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau.

Ottawa

Record d’achalandage pour le canal Rideau

​​​​​Les chiffres totaux compilés par la Commission de la capitale nationale (CCN) révèlent finalement qu’un record d’achalandage a été battu lors de la 49e saison de patinage sur le Canal Rideau.

En 2018-2019, ce sont 1 493 524 visites qui ont été enregistrées sur la patinoire de 7,8 kilomètres, surpassant ainsi l’ancienne marque historique (1 388 000), qui date de la saison 2013-2014.