Larry O'Brien
Larry O'Brien

O'Brien passe en deuxième vitesse

Dominique La Haye
Dominique La Haye
Le Droit
Le maire d'Ottawa, Larry O'Brien, veut faire passer son projet de train léger en deuxième vitesse. Il a envoyé, hier, une lettre de demande de financement au premier ministre du Canada, Stephen Harper, et à son homologue de l'Ontario, Dalton McGuinty.
Le maire avise, dans ses lettres, les représentants fédéral et provincial de l'adoption du conseil municipal, vendredi dernier, du plan directeur des transports de la Ville, incluant la mise en oeuvre de son projet de train léger.
 
«Cependant, la mise en oeuvre de notre plan directeur est tributaire de l'appui financier et du partenariat de votre gouvernement et du gouvernement provincial de l'Ontario», écrit-il à M. Harper.
«Avec votre aide, ce plan permettra à la capitale nationale de se doter d'un système viable financièrement et sur le plan environnemental et qui offrira un système de transport en commun plus rapide et plus fiable», ajoute-t-il.
Entente d'ici mars ?
M. O'Brien invite les deux premiers ministres et les membres de leur cabinet à le rencontrer au cours des prochaines semaines pour discuter d'argent avec eux.
Pour respecter les échéanciers fixés par la Ville, le maire demande à ses partenaires de conclure une entente de financement d'ici le 31 mars prochain.
La première phase du projet de train coûtera 1,7 milliard $ (en dollars de 2008). Le financement devra être réparti à parts égales entre les trois ordres de gouvernement, représentant l'équivalent de 600 millions $ chacun.
Le fédéral et Queen's Park ont déjà promis respectivement, 400 millions $ et 200 millions $, et doivent maintenant accepter de hausser leur part de financement.
Cette première étape comprend la construction d'un tunnel au centre-ville reliant les stations Blair, à l'est, et Pré Tunney, à l'ouest, ainsi que l'expansion du Transitway - les corridors rapides pour autobus - et la construction du pont Strandherd-Armstrong.
McGuinty étudiera le dossier
Durant la période des questions à Queen's Park, hier, le premier ministre a indiqué que son gouvernement allait passer au peigne fin le plan de transport d'Ottawa.
M. McGuinty a aussi indiqué que, selon lui, les 200 millions $ ne seraient pas suffisants à long terme pour financer la vision d'ensemble de transport de la municipalité.
Les députés conservateurs de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, et de Carleton-Mississippi Mills, Norm Sterling, ont pour leur part demandé qu'Ottawa obtienne sa juste part.
dlahaye@ledroit.com