Plusieurs personnes n'ont pu résister à l'appel de la piscine du parc Bisson à Gatineau samedi afin de se rafraîchir alors que la région est à nouveau plongée dans une vague de chaleur.

Nouvel épisode de chaleur accablante

La chaleur et l’humidité se sont à nouveau confortablement installées sur la région de la capitale fédérale. Les journées de dimanche et lundi devraient être particulièrement accablantes alors que la température ressentie sera de près de 40.

Environnement Canada a d’ailleurs publié samedi après-midi un avertissement de chaleur de deux jours avec des maximums de 31 degrés ou plus au thermomètre en journée, dimanche et lundi avec un indice humidex frôlant 40.

Le mercure a atteint 29,7 °C à 16 h, samedi, à l’aéroport d’Ottawa, avec un facteur humidex de 36.

Bien que les températures devraient baisser quelque peu à compter de mardi ou mercredi, les prévisions à long terme ne laissent pas présager de réel répit avant environ dix jours.

«Ce sera légèrement moins chaud et légèrement moins humide à compter de mercredi, mais ça restera chaud», a indiqué le météorologue Jean-Philippe Bégin, d’Environnement Canada.

L’agence fédérale a indiqué que jusqu’à présent il s’agit de l’été le plus chaud depuis 2012.

Les autorités de la santé à Gatineau et à Ottawa profitent de cet épisode de chaleur pour rappeler aux citoyens que la prudence est de mise pour prévenir les conséquences négatives de la chaleur sur la santé.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) signale aux citoyens qu’il est important d’écouter les signaux d’alerte que votre corps vous envoie en cas de déshydratation.

«Cessez vos activités ou votre travail, buvez de l’eau et reposez-vous si vous ressentez une soif intense, une fatigue inhabituelle, des maux de tête, des étourdissements, de l’enflure aux mains, aux pieds et aux chevilles ainsi que des crampes musculaires», précise le CISSSO.

«En l’absence d’intervention, l’état de santé peut s’aggraver, pouvant aller jusqu’au coup de chaleur qui peut se reconnaître par une température du corps élevée, de la confusion et un évanouissement», ajoute-t-on.

Les bébés, les enfants de moins de cinq ans, les personnes âgées, et celles en perte d’autonomie, les diabétiques, les travailleurs extérieurs et les personnes qui ont des problèmes de consommation d’alcool ou de drogues sont particulièrement à risque lors des épisodes de chaleur.

Santé publique Ottawa conseille aux gens de rechercher l’ombre et de trouver refuge dans des lieux climatisés, comme les centres commerciaux, les cinémas, ou les centres communautaires de quartier.

«Ne laissez jamais d’enfants, de personnes âgées ou d’animaux sans surveillance dans un véhicule, même si les fenêtres sont baissées», a-t-on en outre réitéré.