Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Claudia Caron vit en Angleterre depuis six ans.
Claudia Caron vit en Angleterre depuis six ans.

Noël au pays de la Reine

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Expatriée en Angleterre depuis six ans où elle œuvre au sein de l’une des plus importantes compagnies de jouets au monde, Mattel, Claudia Caron passera un premier Noël loin de sa famille, mais près de la Reine.

Frappé durement par la pandémie, le «Union Jack» permettra quand même à ses citoyens quelques aménagements sanitaires afin de célébrer le temps des Fêtes dans la prudence.

Là-bas, le président Boris Johnson accepte que trois ménages forment une bulle temporaire entre le 23 et le 27 décembre à l’intérieur d’une même résidence. Une autorisation qui permettra à celle qui travaille notamment pour la célèbre marque Fisher-Price de voir quelques amis.

«J’ai la chance d’avoir autour de moi plusieurs autres ‘‘expatriés’’ de l’Italie, de l’Espagne, du Salvador, du Venezuela, etc. qui resteront en Angleterre aussi, donc nous aurons des festivités internationales», sourit-elle.

Bien qu’heureuse de compter sur la présence de ses amis, Claudia Caron aura une pensée pour les membres de sa famille qui lui manqueront particulièrement.

«J’ai toujours été de retour pour Noël, depuis que j’ai quitté le Québec. C’est donc une première. Je suis très bien entourée ici, donc je passerai un très beau Noël. Par contre, il est certain que mon neveu Lucas et mes nièces Améliane, Mia et Romy me manqueront énormément», confie celle qui participera à quelques apéros avec sa famille par le biais des plateformes de discussions en ligne.

Quoi qu’il en soit, elle profite du temps à l’étranger pour passer de bons moments.

«Ce que j’aime le plus, ce sont les illuminations urbaines dans tous les quartiers de Londres. Je trouve ça absolument magique et je ne me lasse pas de me promener dans les rues pour les observer.»

Après un deuxième confinement, les Britanniques ont profité du week-end dernier pour prendre d’assaut les centres commerciaux.

«C’était la cohue dans le centre de Londres. Les boutiques étaient bondées, tout comme les rues Oxford et Regent. Par contre, tout le monde est patient et respecte les règles», assure Mme Caron.

Avant d’entamer les célébrations toutefois, Claudia Caron aura passablement de pain sur la planche chez Mattel.

«C’est le dernier sprint pour les employés de Mattel et de l’industrie du jouet, aussi connus sous le nom de ‘‘lutins du père Noël’’! Je travaille de longues heures de la maison. Heureusement, je suis passionnée» précise-t-elle.