Les niveaux d'eau sont étroitement surveillés à la suite des pluies abondantes de dimanche soir.

Niveaux d’eau sous surveillance dans la région de la capitale nationale

À la suite des pluies abondantes de dimanche soir et dans la nuit suivante, le niveau d’eau a augmenté un peu partout mais la Ville de Gatineau soutient « qu’on ne peut pas parler d’inondations encore, même si certains citoyens sont aux prises avec des infiltrations d’eau ».

Entre samedi minuit et lundi 13 h, la Ville a reçu 168 requêtes relativement aux pluies importantes et à la crue printanières. Du nombre, 78 étaient liées à un refoulement d’égout, alors que 73 étaient en lien avec des puisards bloqués. La situation touche une soixantaine de rues à Gatineau, et la moitié sont situées dans le secteur Gatineau. Le sol encore gelé, la pluie des derniers jours et la fonte de la neige ont fait gonfler la nappe phréatique. « Elle est très haute et peu causer de l’infiltration d’eau dans certains sous-sols, mais les rivières ne débordent pas. [...] En fonction des précipitations des prochains jours, il se pourrait que certaines rivières sortent de leur lit », affirme Bianca Paquette, du Service des communications. 

En début de soirée lundi, le niveau d’eau était considéré normal partout à Gatineau, mais c’est dans le secteur Masson-Angers, aux abords du traversier, où le niveau de l’eau (42,15 mètres) était le plus près du seuil d’alerte (42,42 m) lors des observations de 19 h. Au Quai des artistes, le long de la rue Jacques-Cartier, le niveau de l’eau (42,77 m) était 44 centimètres sous le seuil d’alerte.

Du côté de la Ville d’Ottawa, on affirme « surveiller de près les zones inondables situées le long de la rivière Rideau et de la rivière des Outaouais ». La directrice du Service des routes et du stationnement, Laila Gibbons, soutient que « puisque les niveaux d’eau sont considérés comme normaux pour cette période de l’année, les risques d’inondation demeurent faibles pour l’instant dans ces zones », mais invite les résidents à rester vigilants.