À 35 ans, Hazza Al Mansouri permet aux Émirats d’intégrer le petit club des pays arabes ayant envoyé un homme dans l’espace, devancés par l’Arabie Saoudite en 1985 et la Syrie en 1987.

Un premier Émirati dans l’espace

Trois astronautes parmi lesquels Hazza Al Mansouri, le premier citoyen des Émirats arabes unis dans l’espace, ont décollé mercredi du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, à destination de la Station spatiale internationale (ISS).

Le vaisseau Soyouz MS-15 emportant Hazza Al Mansouri, l’Américaine Jessica Meir et le Russe Oleg Skripotchka a quitté sans encombre à 13h57 GMT (9h57, heure du Québec) les steppes kazakhes pour un voyage d’environ six heures jusqu’à la station orbitale internationale. 

À 35 ans, Hazza Al Mansouri permet aux Émirats d’intégrer le petit club des pays arabes ayant envoyé un homme dans l’espace, devancés par l’Arabie Saoudite en 1985 et la Syrie en 1987. Ce pilote de chasse deviendra aussi le premier astronaute d’un pays arabe à fouler l’ISS. 

Hazza Al Mansouri, dont la participation à ce vol n’a été confirmée que très tardivement, a partagé son «réel honneur» de participer à cette mission, qui provoque une immense ferveur aux Émirats. 

S’il doit procéder à quelques expériences scientifiques, il emporte aussi avec lui 30 graines d’un arbre typique des Émirats qui seront plantés à travers le pays à son retour.