Joaquin Guzman, 62 ans, avait été déclaré coupable le 12 février de 10 chefs d'accusation, y compris d'avoir codirigé pendant 25 ans le puissant cartel de Sinaloa, responsable de l'exportation de centaines de tonnes de cocaïne et d'autres drogues aux États-Unis.

Un juge new-yorkais refuse un nouveau procès à «El Chapo»

NEW YORK — Un juge fédéral américain a refusé mercredi d'organiser une nouvelle audience ou un nouveau procès pour le narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman «El Chapo», comme le demandait la défense après que des jurés eurent admis avoir enfreint les règles en suivant la couverture médiatique du procès.

Le juge fédéral de Brooklyn Brian Cogan a rejeté tous les arguments des avocats de la défense, dans une décision de 45 pages.

Il y explique, en substance, qu'aucune des informations publiées dans les médias et vues par certains jurés n'était de nature à modifier l'issue du procès, étant donné l'ampleur des preuves apportées par l'accusation pendant les trois mois d'audiences.

Dans une motion déposée en mars, les avocats demandaient une audience spéciale pour vérifier des informations rapportées en février par le site Vice News.

Un juré interrogé par le site d'information avait indiqué qu'au moins cinq membres du jury avaient contrevenu aux instructions du juge Cogan en suivant la couverture de certains médias. Si l'audience spéciale «confirme ces informations exceptionnelles, la justice exigera un nouveau procès équitable», avait alors souligné la défense.

«En supposant que les allégations de Vice soient justes, le comportement des jurés est certes indésirable et constitue une violation de leur serment de jurés. Mais leur exposition à des informations extérieures ne remet pas en cause les droits constitutionnels de l'accusé, si l'on prend en compte tout le dossier, la conduite des jurés pendant le procès et les mois de témoignages et preuves» sorties à l'audience, a estimé le juge.

Les avocats d'El Chapo ont immédiatement indiqué qu'ils feraient appel de cette décision.

Joaquin Guzman, 62 ans, avait été déclaré coupable le 12 février de 10 chefs d'accusation, y compris d'avoir codirigé pendant 25 ans le puissant cartel de Sinaloa, responsable de l'exportation de centaines de tonnes de cocaïne et d'autres drogues aux États-Unis.

Il devrait connaître sa peine le 17 juillet et devrait, sauf surprise, être condamné à la perpétuité.