Francis Finch et Tawny Unruh, respectivement neveu et mère des enfants d'Andrew Finch, se recueillent à l'endroit où l'homme de 28 ans aurait été abattu par la police de Wichita.

Un canular vire au drame

KANSAS CITY — La police de Los Angeles a arrêté le présumé auteur d'un canular qui s'est révélé funeste: un homme a été tué chez lui par un policier d'un groupe tactique d'intervention, ont indiqué les autorités, samedi.

Un «plaisantin» a appelé jeudi le 9-1-1, à Wichita, au Kansas, pour y raconter faussement qu'il avait entendu des coups de feu et vu un kidnapping en donnant l'adresse de la victime. Les policiers sont rapidement intervenus et le tout s'est terminé tragiquement. Les autorités n'ont pas révélé l'identité de la victime tuée jeudi, mais des proches ont indiqué qu'il s'agissait d'Andrew Finch, âgé de 28 ans.

Le suspect, Tyler Barriss, âgé de 25 ans, a été arrêté vendredi à Los Angeles, ont dit les services de police de Los Angeles et de Wichita.

Un porte-parole de la police de Wichita, Paul Cruz, a ajouté que les deux corps policiers collaboraient avec le FBI sur cette affaire. Il n'a pas précisé si l'individu arrêté sera transféré au Kansas ou si des accusations seront portées contre lui.

La police de Wichita a fait entendre vendredi un enregistrement de l'appel. On y entend un homme affirmer qu'il vient d'abattre son père et qu'il tient sa mère et un autre membre de sa famille en otage. L'interlocuteur, parlant avec un calme relatif, a aussi raconté qu'il avait aussi versé de l'essence dans la maison et «pouvait allumer un incendie».

Des policiers ont cerné la maison correspondant à l'adresse fournie par l'appelant. Quand M. Finch s'est présenté à sa porte, les agents lui ont ordonné de lever les mains et de se déplacer lentement. Le chef de la police adjoint de Wichita, Troy Livingston, a dit que l'homme avait bougé sa main vers sa ceinture. Un policier, craignant que M. Finch tentât de s'emparer d'une arme dissimulée, a tiré un coup de feu. La victime est décédée quelques minutes plus tard à l'hôpital. La police a reconnu que celle-ci n'était pas armée.

Policier suspendu

Le policier ayant tiré, qui compte sept ans d'expérience au sein de la police de Wichita, a été suspendu avec solde pendant la durée de l'enquête.

Une source policière a dit que le canular avait été provoqué par une dispute concernant le jeu Call of Duty. Barriss pensait qu'une des personnes impliquées dans cette dispute demeurait à l'adresse de la victime. Toutefois, les enquêteurs ne croient pas que M. Finch était la bonne cible. La mère de M. Finch a déclaré que son fils n'était pas un joueur.

Les policiers ne savent pas si Barriss était aussi impliqué dans la dispute ou s'il a été recruté pour tenter le canular.

Selon des documents judiciaires, Barriss a été condamné à deux ans de prison en 2015 après avoir lancé de fausses alertes à la bombe en Californie.

M. Livingston a décrit l'affaire comme étant du «swatting», une pratique qui consiste à dénoncer des faux crimes pour assister à des interventions policières.

Le FBI évalue à 400 le nombre de cas de «swattings» par année.