À la veille de Noël, le président et sa femme, Melania Trump, ont répondu à des appels d’enfants qui cherchaient à connaître la position du père Noël.

Trump a dit à un garçon que croire au père Noël à l’âge de 7 ans est «marginal»

WASHINGTON - Donald Trump doit célébrer Noël depuis Washington et non sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, en raison de la paralysie partielle du gouvernement provoquée par sa propre intransigeance.

Le président américain cherche à obtenir 5,7 milliards $ US pour la construction d’un mur ou une clôture à la frontière avec le Mexique, mais les démocrates et même certains républicains refusent de prévoir cette somme au budget.

À la veille de Noël, le président et sa femme, Melania Trump, ont répondu à des appels d’enfants qui cherchaient à connaître la position du père Noël, dont les déplacements sont étroitement surveillés par le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

«Crois-tu toujours au père Noël?», a demandé Donald Trump à un garçon de 7 ans nommé Coleman.

«Parce qu’à 7 ans, c’est marginal. N’est-ce pas?», a-t-il ajouté avant de ricaner et de souhaiter au jeune Coleman de s’amuser durant les festivités.

La traque de la distribution de cadeaux à travers le monde constitue une tradition depuis 1955, lorsqu’un enfant avait accidentellement réussi à contacter le NORAD et avait demandé à s’entretenir avec le père Noël.

Le programme n’a pas été touché par la suspension des activités gouvernementales aux États-Unis, car il est géré par des bénévoles à la base aérienne de Peterson, au Colorado, grâce à un financement préautorisé.