Carles Puigdemont est incarcéré depuis dimanche dans la ville de Neumünster.

Puigdemont reste détenu

NEUMÜNSTER, Allemagne — Un procureur allemand a indiqué que le tribunal avait ordonné lundi à l’ancien président catalan, Carles Puigdemont, de rester en détention pendant la durée des procédures d’extradition.

Georg Guentge, de l’État de Schleswig-Holstein, a déclaré que le tribunal de Neumünster avait identifié formellement M. Puigdemont et qu’il avait entendu les arguments de son avocat, qui contestait la requête d’extradition de l’Espagne.

Le juge a rejeté la motion de l’avocat de M. Puigdemont, mais ce dernier aura l’occasion de s’exprimer pendant le processus d’extradition, qui commence maintenant, mais qui pourrait durer des semaines.

Carles Puigdemont comparaissait pour la première fois, lundi.

La vice-première ministre de l’Espagne, Soraya Saenz de Santamaria, estime que l’arrestation du dirigeant est une «bonne nouvelle», puisque «personne ne peut indéfiniment se moquer de la justice».

Cela démontre selon elle que l’Europe «est un espace de sécurité et de justice».

«Les démocrates et ceux qui croient en la règle de droit sont soulagés de voir que les institutions fonctionnent dans ce pays qui est l’Espagne, nous sommes tous égaux sous la loi», a-t-elle déclaré devant les journalistes à Madrid.

L’audience de M. Puigdemont a eu lieu sous un fond de tensions dans la région espagnole. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Barcelone et ailleurs en Catalogne après l’annonce de l’arrestation de M. Puigdemont par la police allemande.

Les dirigeants espagnols accusent l’homme de 55 ans de rébellion et d’utilisation illégale des fonds publics pour avoir organisé un référendum non autorisé sur l’indépendance de la Catalogne.

Le gouvernement allemand répète qu’il revient au système judiciaire du pays de décider du sort de M. Puigdemont, mais il a refusé de dire lundi s’il pourrait infirmer une éventuelle décision du tribunal.

L’agence de presse allemande dpa rapporte que M. Puigdemont est incarcéré depuis dimanche dans la ville de Neumünster.

Un mandat d’arrêt international lancé contre M. Puigdemont a été réactivé vendredi, au moment où il se trouvait en Finlande. L’Espagne a aussi lancé des mandats contre cinq autres séparatistes qui ont fui le pays.