Robert Bowers, un camionneur âgé de 46 ans, reste détenu sans possibilité de libération sous caution avant l'audience préliminaire, prévue jeudi. Les autorités affirment qu'il a proféré sa haine envers les juifs lors de l'attaque.

Pittsburgh: le suspect de la fusillade à la synagogue fait face à 44 accusations

PITTSBURGH — Le suspect du massacre de la synagogue de Pittsburgh a été mis en accusation par un grand jury, mercredi, quatre jours après que 11 personnes ont été tuées et six autres blessées lors de l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis.

Robert Bowers fait face à 44 chefs d'accusation, y compris de crimes haineux. Les procureurs fédéraux ont déjà annoncé leur intention de réclamer la peine de mort. Les accusations ont été annoncées lors du deuxième jour de funérailles des victimes.

Le procureur Scott Brady a déclaré par communiqué que son bureau «n'épargnera aucune ressource et travaillera avec professionnalisme, intégrité et diligence de manière à honorer la mémoire des victimes».

Robert Bowers, un camionneur âgé de 46 ans, reste détenu sans possibilité de libération sous caution avant l'audience préliminaire, prévue jeudi. Les autorités affirment qu'il a proféré sa haine envers les juifs lors de l'attaque.

Les membres de la communauté juive de Pittsburgh, en proie au chagrin, ont également vécu une nouvelle série de funérailles pour les fidèles qui ont été abattus lors de la tragédie de samedi.

C'était jour de funérailles pour Melvin Wax, 87 ans, Irving Younger, 69 ans et Joyce Fienberg, 75 ans.

«Cela ne peut pas être réparé», a déclaré Robert Libman lors de l'enterrement de Joyce Fienberg, sa soeur, se tenant la poitrine alors qu'il décrivait sa douleur de l'avoir perdue. «Ma soeur est morte. Ma soeur a été assassinée. Il n'y a personne que je connaisse comme elle. La bonté pure. [...] Elle était la personne la plus tolérante et la plus douce que je connaissais.»

Les fils de Mme Fienberg, Anthony et Howard, ont raconté qu'elle avait passé cinq ans à s'occuper de leur père atteint d'un cancer. Puis, après sa mort, elle a consacré plus de temps et d'énergie à la synagogue Tree of Life.

«Ma mère serait très fâchée que ses obsèques n'aient pas pu se dérouler à Tree of Life et que ses amis perdus samedi ne puissent pas être ici», a déclaré Howard Fienberg.

Les obsèques de MM. Wax et Younger devaient avoir lieu plus tard mardi.

Six personnes ont été blessées dans l'attaque, dont quatre agents de police. Deux des policiers étaient toujours hospitalisés mercredi. Deux fidèles sont encore à l'hôpital, dont l'un dans un état critique.

Les responsables de l'hôpital ont toutefois déclaré que l'état des deux victimes les plus gravement blessées s'améliorait.

Un policier et un membre de la congrégation sont toujours aux soins intensifs, mais «se portent beaucoup mieux maintenant», a déclaré mercredi le docteur Donald Yealy, président du service de médecine d'urgence de l'hôpital. «Je pense que, dans l'ensemble, les pronostics sont bons maintenant. Mais chacun d'entre eux, à des degrés divers, suivra une trajectoire différente et aura sans doute besoin d'une série de soins continus.»