Accompagné de Brock Long, directeur de la FEMA (Agence fédérale des situations d’urgence), à l’extrême gauche, et de Henry McMaster, le gouverneur de la Caroline du Sud, à sa gauche, Donald Trump est allé rencontrer les sinistrés de la ville de Conway, ravagée par l’ouragan Florence, avant de se rendre à New Bern.

Ouragan Florence: Trump rencontre les sinistrés

CONWAY — Le président américain Donald Trump a rencontré mercredi les sinistrés des régions sud-est des États-Unis ravagées par l’ouragan Florence, promettant toute l’aide fédérale nécessaire alors que la décrue se fait attendre.

«Washington est avec vous, Trump est avec vous, nous sommes tous avec vous à 100 %», a-t-il affirmé aux élus locaux à Conway, en Caroline du Sud.

«On se prépare tous pour que beaucoup d’argent soit envoyé dans la région», avait auparavant dit M. Trump sur la base des Marines de Cherry Point, en Caroline du Nord.

Le président avait troqué son traditionnel costume-cravate pour un pantalon beige, une chemise blanche au col déboutonné et un blouson noir.

Le magnat de l’immobilier a profité de sa visite pour demander des nouvelles de la région du lac Norman, près de Charlotte, où il possède un parcours de golf. «J’adore cette région, je ne peux pas vous dire pourquoi, mais j’adore cette région», a-t-il dit à un responsable local qui lui disait que la zone n’avait pas été touchée.

La Caroline du Nord, la Caroline du Sud et la Virginie ont été frappées par Florence, qui a dévasté de nombreuses zones et provoqué des inondations historiques, alors que certaines rivières n’ont pas encore atteint leur pic de crue. Les dégâts pourraient atteindre des milliards de dollars.

L’ouragan a fait 37 morts, dont plusieurs enfants, selon un décompte officiel encore provisoire.

«Nous n’oublierons jamais vos morts, nous serons toujours à vos côtés», a affirmé le président en s’adressant aux familles de victimes.

Un des plus puissants

Florence est «l’un des ouragans les plus puissants et dévastateurs ayant frappé le pays», a rappelé M. Trump, saluant le travail de plus de 20 000 personnels fédéraux et militaires, ainsi que les volontaires qui ont participé aux opérations de secours.

Le président américain s’est également rendu à New Bern (Caroline du Nord), une ville côtière en partie inondée par la crue de la rivière Neuse, où il a participé à une distribution de nourriture.

Il a rassuré le propriétaire, qui lui expliquait que son assurance refusait de payer les dégâts. «On va trouver» une solution, a-t-il affirmé.

Alors que le soleil était revenu sur le sud-est du pays, les autorités ont souligné que le danger n’était pas encore écarté.

«Malheureusement, les inondations dans certaines zones vont se poursuivre pendant plusieurs jours», a prévenu le service météorologique américain sur Twitter.

Le département des transports de Caroline du Nord a indiqué mercredi que plus de mille routes restaient fermées à cause des inondations.