Une rue de Nichols, en Caroline du Sud, vendredi

Les inondations causées par Florence entraînent de nouvelles évacuations

GALIVANTS FERRY — Huit jours après que l’ouragan Florence eut frappé la côte est des États-Unis et déversé plus de 25 millimètres de pluie, de nouveaux avis d’évacuation ont forcé des résidants des Carolines à se réfugier sur des terres plus élevées alors que les eaux boueuses des rivières en crue continuent d’inonder des secteurs entiers.

Au moins 42 personnes ont perdu la vie et des centaines d’autres ont dû quitter leur domicile en raison du niveau des eaux qui ne cesse de monter.

Le gouverneur de la Caroline du Sud, Henry McMaster, a prévenu la population que «le pire était encore à venir».

Même si le courant a été rétabli dans la plupart des régions des Carolines et de la Virginie, et que des équipes ont été dépêchées sur les lieux pour ramasser les montagnes de débris laissés par Florence, l’eau s’écoulant de l’intérieur des terres vers l’océan a fait sortir les rivières de leur lit à plusieurs endroits.

M. McMaster a estimé que les dommages causés par les inondations dans son État pourraient atteindre 1,2 milliard $US. Il a exhorté le Congrès américain à fournir de l’aide financière au plus vite, affirmant dans une lettre qu’il s’agissait du «pire désastre» de l’histoire moderne de la Caroline du Sud.

Le gouverneur de la Caroline du Nord, Roy Cooper, croit aussi que les dommages dans son État se chiffrent en milliards, mais a indiqué qu’il était encore trop tôt pour donner un nombre exact, les effets de la tempête se faisant toujours sentir.

La situation pourrait toutefois empirer. Le Centre national de surveillance des ouragans a révélé qu’il observait quatre zones dans l’océan Atlantique pour détecter les signes d’une nouvelle tempête tropicale. L’une de ces zones se trouve au large des côtes des Carolines.