Les Corées rivales ont annoncé lundi que le dictateur nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in se rencontreront à Pyongyang au mois de septembre.

Les Corées annoncent un nouveau sommet

SÉOUL — Les Corées rivales ont annoncé lundi que le dictateur nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in se rencontreront à Pyongyang au mois de septembre.

Ce qui serait le troisième sommet des dirigeants depuis avril découle des inquiétudes renouvelées concernant l’impasse nucléaire entre Washington et Pyongyang.

Le sommet a été annoncé après une rencontre de plus de deux heures entre les responsables des affaires intercoréennes du Nord et du Sud, mais on ne dispose pratiquement d’aucun détail. Dans une déclaration commune de trois phrases, les deux camps n’indiquent pas la date exacte du sommet et ne fournissent aucun détail sur la manière de mettre en ?uvre les accords passés.

Ri Son-gwon, le chef de la délégation nord-coréenne, a déclaré à la fin des pourparlers que les responsables avaient convenu d’une date précise pour le sommet de Pyongyang au mois de septembre, mais il a refusé de la dévoiler, en indiquant qu’il souhaitait maintenir les journalistes dans l’incertitude.

Le ministre sud-coréen de la Réunification, Cho Myoung-gyon, a déclaré aux journalistes après la réunion que les responsables avaient encore du travail à faire avant de s’entendre sur le moment où le sommet allait se dérouler. Il a déclaré que les deux parties discuteront à nouveau de la date à laquelle les dirigeants se rencontreront, mais n’a pas dit à quel moment.

Il n’était pas clair pourquoi MM. Ri et Cho divergeaient sur la question de la date, et M. Cho n’a pas voulu répondre à une question à ce sujet.