Le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a pris l’initiative de téléphoner secrètement à son homologue chinois pour lui assurer que les États-Unis n’attaqueraient pas la Chine.
Le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a pris l’initiative de téléphoner secrètement à son homologue chinois pour lui assurer que les États-Unis n’attaqueraient pas la Chine.

Le plus haut gradé américain craignait que Trump attaque la Chine

Sylvie Lanteaume
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Le plus haut gradé du Pentagone s’inquiétait tellement de l’état mental de Donald Trump dans les derniers jours de son mandat qu’il a pris secrètement des mesures pour éviter une guerre avec la Chine, selon un nouveau livre.