Le monde express

L’État de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées

New York est devenu mardi le second État des États-Unis après le Michigan à interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées, accusées d’inciter les jeunes à vapoter avec, à la clé, un fort risque de dépendance à la nicotine. La décision a été prise lors d’un vote du conseil de santé publique et de planification sanitaire de l’État de New York. Elle prend effet immédiatement, même si les contrôles ne démarreront que dans deux semaines. L’interdiction intervient quelques jours seulement après que Donald Trump a annoncé, le 11 septembre, qu’une mesure similaire serait prise dans les prochains mois au niveau fédéral. En dehors du problème de l’accoutumance, les politiques, au niveau local comme national, ont été poussés à agir par ce qui s’apparente désormais à une crise sanitaire. Plus de 380 personnes ont présenté récemment de sérieux problèmes pulmonaires après avoir vapoté et six en sont mortes, selon les derniers chiffres du Centre de contrôle des maladies. Mardi, une septième personne est décédée, en Californie.  

***

Le premier rapport sexuel d’une Américaine sur 16 est non consenti

Une Américaine sur seize n’était pas consentante lors de son premier rapport sexuel, selon une étude qui souligne les effets négatifs à long terme de ce «traumatisme» sur leur santé. Aux États-Unis, «le mouvement #MeToo a révélé à quel point les femmes sont souvent victimes de violences sexuelles, mais aucune étude récente n’avait évalué la prévalence de la contrainte lors du premier rapport sexuel et son impact en terme de santé», écrivent les chercheurs en guise d’introduction. Publiée lundi dans une revue de l’Association américaine de médecine (JAMA Internal medecine), leur étude se base sur un échantillon de plus de 13 000 femmes âgées de 18 à 44 ans, interrogées dans le cadre d’une enquête des Centres de contrôle et de prévention des maladies réalisée entre 2011 et 2017. Environ 6,5 % d’entre elles ont répondu ne pas avoir été consentantes lors de leur premier rapport sexuel, ce qui extrapolé à la population des États-Unis correspond à plus de 3,3 millions de femmes de cette tranche d’âge, relèvent les auteurs. Soit une femme sur 16.