Les autorités ont précisé que 14 des accusés étaient déjà détenus dans une prison d’État ou dans la prison du comté de Clark à Las Vegas.

Las Vegas: 23 suprémacistes blancs, 152 chefs d’accusation

LAS VEGAS — Dix-neuf hommes et quatre femmes ont été accusés à Las Vegas d’appartenir à un gang de suprémacistes blancs ayant des liens avec la prison d’État et de nombreux crimes commis, dont des meurtres, du trafic de drogue et des vols d’identité, selon des documents rendus publics mercredi.

Un total de 152 chefs d’accusation a été déposé devant un tribunal du Nevada contre les 23 accusés que l’on soupçonne d’être membres ou associés aux «Aryan Warriors» (Guerriers aryens). L’acte d’accusation soutient qu’ils ont pris part à une entreprise de racket criminel.

Deux des prévenus, Devin Alan Campbell et Christopher Gene Ashoff, sont accusés d’avoir abattu deux hommes en janvier. Les victimes seraient Josué Contreras-Verdin et David Esparza-Sanchez.

On reproche également à Devin Alan Campbell d’avoir poignardé et tué Thomas Patrick Glenn, 49 ans, également en janvier.

L’avocat de Christopher Gene Ashoff, Mace Yampolsky, a indiqué que son client avait plaidé non coupable aux accusations de meurtre qui ont maintenant été incluses dans un acte d’accusation révisé et élargi.

Mace Yampolsky a exprimé sa surprise face à l’ampleur des accusations et à l’inclusion d’un chef de racket exigeant que les procureurs démontrent que les accusés ont agi de concert «pour se livrer à des actes de violence ou d’intimidation afin de promouvoir leur entreprise criminelle».

«Je ne crois pas qu’il exerce des activités de racket comme cela est allégué», a mentionné l’avocat de la défense.

Le procureur du comté de Clark, Steve Wolfson, n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Deux autres prévenus, Anthony Williams et Tarik Goicechea, sont accusés d’avoir poignardé à mort un détenu de la prison d’État, Andrew Ryan Thurgood, dans sa cellule de la prison High Desert State en février 2016. Le décès de M. Thurgood a entraîné le dépôt d’une poursuite contre l’institution carcérale en 2018.

Anthony Williams et Tarik Goicechea sont toujours en prison.

Un autre accusé, Zackaria Luke Luz, fait face à un chef de conspiration criminelle et un autre de possession d’un dispositif de numérisation, en plus de 82 accusations de vol d’identité.

Les avocats qui représentent les prévenus Luz et Williams n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Les autorités ont précisé que 14 des accusés étaient déjà détenus dans une prison d’État ou dans la prison du comté de Clark à Las Vegas.

Sept autres accusés ont été arrêtés avant que l’acte d’accusation ne soit rendu public mercredi. Trois derniers suspects sont actuellement recherchés et font l’objet d’un mandat d’arrêt.