Soeur Bernadette Moriau répond aux questions des journalistes à Beauvais, en France, mardi.

La guérison d’une religieuse à Lourdes proclamée «miraculeuse»

BEAUVAIS, France - Une religieuse dont la guérison après des décennies de douleurs lombo-sciatiques a été proclamée «miraculeuse» a prévenu mardi qu’elle n’est pas une «vedette», mais simplement une «petite soeur» qui peut de nouveau marcher sans douleur.

Un évêque français a dit dimanche que la guérison de soeur Bernadette Moriau après une visite au sanctuaire de Lourdes est un miracle.

Le Dr Alessandro de Franciscis, du Bureau des constatations médicales du sanctuaire de Lourdes, a dit mardi qu’il a dirigé l’enquête sur sa guérison et qu’il est «totalement convaincu» qu’il n’y a aucune explication médicale.

Soeur Bernadette a expliqué aux journalistes qu’elle a renoncé à la morphine et à l’attelle qu’elle portait à une jambe après avoir visité le sanctuaire. Elle a dit que son but est de raconter ce qui lui est arrivé, et non de convaincre ceux qui douteraient du miracle.

La religieuse a été guérie en 2008, mais l’enquête n’a été complétée qu’en 2016.

Il s’agit du 70e miracle attribué à une intervention divine à Lourdes.

+

Le Dr Alessandro de Franciscis (à droite), qui a dirigé l’enquête sur la guérison de soeur Bernadette, est «totalement convaincu» qu’il n’y a aucune explication médicale.