Pete Frates (à droite), un ancien joueur de baseball universitaire, était atteint de la sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Lou Gehrig.
Pete Frates (à droite), un ancien joueur de baseball universitaire, était atteint de la sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Lou Gehrig.

Décès de l’homme à l’origine du «défi du seau d’eau glacée»

Associated Press
BOSTON — Pete Frates, un ancien joueur de baseball universitaire dont la lutte acharnée contre la maladie de Lou Gehrig a contribué à inspirer le «défi du seau d’eau glacée» ayant permis de récolter plus de 200 millions $US dans le monde, est mort lundi. Il avait 34 ans.

M. Frates s’est éteint paisiblement, entouré de sa famille, ont déclaré ses proches dans un communiqué. «Aujourd’hui, le ciel a reçu notre ange», ont-ils écrit.

Le défi du seau d’eau glacée — le Ice Bucket Challenge, en anglais — a commencé en 2014 lorsque le golfeur professionnel Chris Kennedy a lancé le défi à la cousine de sa femme, Jeanette Senerchia, dont le mari était atteint de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), également connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig, du nom du légendaire joueur des Yankees de New York qui en a souffert.

Lorsque M. Frates et sa famille se sont joints à l’initiative, le phénomène a explosé sur les réseaux sociaux. Le processus était simple : il fallait prendre un seau d’eau glacée, le verser sur votre tête, publier une vidéo sur les réseaux sociaux et inciter les autres à faire de même ou à faire un don à une œuvre caritative. La plupart des gens ont fait les deux.

Célébrités

Des milliers de personnes ont participé, y compris des célébrités, des vedettes du sport et des politiciens — même Donald Trump avant son élection, ainsi que le personnage de dessin animé Homer Simpson. Les vidéos en ligne ont été vues des millions de fois.

«Le défi du seau d’eau glacée de la SLA représente tout ce qui est génial dans ce pays — ça représente le plaisir, les amis, la famille, et il fait une différence pour nous tous vivant avec la SLA», avait expliqué M. Frates à l’époque.

Le défi a permis de recueillir environ 220 millions $US à travers le monde, dont 115 millions $US pour l’association SLA de Washington.

La maladie de Lou Gehrig est une maladie neurodégénérative qui conduit à la paralysie due à la mort des motoneurones de la moelle épinière et du cerveau. Il n’y a pas de remède connu.

M. Frates laisse dans le deuil sa femme Julie, sa fille Lucy, ses parents John et Nancy, et ses frères et sœurs Andrew et Jennifer.