Le cyclone Idai, qui a balayé la semaine dernière le Mozambique puis le Zimbabwe, a fait plus de 550 morts et affecté des centaines de milliers de personnes.

Cyclone Idai: plus de 550 victimes au Mozambique

Les Nations unies et les ONG ont multiplié vendredi les appels à l’aide pour l’Afrique australe, alors que des milliers de rescapés du cyclone Idai se trouvent dans une situation critique. Le cyclone Idai, qui a balayé la semaine dernière le Mozambique puis le Zimbabwe, a fait plus de 550 morts et affecté des centaines de milliers de personnes.

Nombre d’entre elles ont perdu maisons, récoltes ou encore vêtements. Après le déblayage des grands axes et le sauvetage des personnes encore bloquées dans les zones inondées, «la prochaine étape est d’avoir accès à de l’eau potable, parce que ce qui nous attend, ce sont des maladies», a déclaré vendredi à l’AFP la directrice de l’UNICEF, Henrietta Fore. «Le temps presse, on est à un moment critique», a-t-elle mis en garde depuis la ville de Beira au Mozambique, en partie dévastée par le cyclone. 

Évoquant «des corps décomposés et un manque d’hygiène et d’installations sanitaires», elle a également fait part de son inquiétude compte tenu de «l’eau stagnante et des moustiques qui arrivent». 

«Des cas de choléra ont déjà été signalés à Beira et les infections de paludisme se multiplient chez les rescapés piégés par les eaux», a souligné la Croix-Rouge.