Des travailleurs de la santé distribuent des médicaments et des vitamines à des habitants d'un secteur mis sous une stricte quarantaine, dans la ville de Caloocan aux Philippines.
Des travailleurs de la santé distribuent des médicaments et des vitamines à des habitants d'un secteur mis sous une stricte quarantaine, dans la ville de Caloocan aux Philippines.

Coronavirus: les Philippines reportent la rentrée scolaire

Agence France-Presse
MANILLE — Les Philippines ont reporté vendredi à octobre la rentrée scolaire qui devait se faire à distance, en raison d’une hausse des cas de coronavirus et de difficultés dans l’organisation de ce nouveau type d’enseignement.

Les écoles de l’archipel sont fermées depuis mi-mars, date à laquelle le président Rodrigo Duterte a imposé un mois de confinement afin de ralentir la propagation de l’épidémie.

L’année scolaire, qui débute généralement en juin, avait été repoussée dans un premier temps au 24 août.

La rentrée est désormais prévue pour le 5 octobre, a annoncé le ministère de l’Éducation, invoquant le nouveau confinement de la capitale Manille et quatre provinces voisines ainsi que des problèmes logistiques afin d’assurer un enseignement à distance.

La reprise d’un enseignement en présentiel au cours de l’année 2020 est largement exclue par les autorités depuis que M. Duterte a déclaré que les élèves devront demeurer chez eux jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible.

Les Philippines vont commencer en octobre à tester à grande échelle le vaccin russe contre le coronavirus, espérant son homologation en avril, selon le calendrier donné jeudi par les autorités.

Jusque-là, plus de 20 millions d’élèves philippins devront suivre des classes en cours en ligne, à la télévision et à la radio.

La préparation de cet enseignement à distance connaît des difficultés alors que les enfants vivant dans des familles défavorisées n’ont pas ou peu d’accès à internet.

La ministre de l’Éducation, Leonor Briones, a appelé les parents à utiliser les documents en ligne mis à disposition par le gouvernement afin de permettre à leur progéniture de suivre les cours à domicile jusqu’à octobre.

«Vous avez tout intérêt à commencer déjà à enseigner à vos propres enfants», a déclaré Mme Briones.

«Nous serons plus que prêts d’ici octobre», a-t-elle assuré.

Cette semaine, les réseaux sociaux ont fait état de nombreuses fautes de grammaire dans les programmes envoyés.

Le ministère de l’Éducation a invoqué un problème d’encodage.

La moitié des salles de classe de Manille — soit près de 18 000 — ont été mises à la disposition du ministère de la Santé pour servir de centres d’isolement aux personnes porteuses du coronavirus, avait indiqué jeudi Mme Briones.

Les autorités obligent les personnes testées positives et ne pouvant rester isolées chez elles à se rendre dans des centres gérés par le gouvernement.

Les Philippines sont le pays le plus contaminé d’Asie du Sud-Est, avec plus de 153 000 cas confirmés et 2442 décès.

Un homme désinfecte plusieurs endroit de la ville de Caloocan aux Philippines, placée en isolement.