Plus de 100 000 personnes se sont rassemblées dans la capitale italienne, Rome, où les manifestants ont brandi des pancartes avec des slogans tels que «Changer le système, pas le climat»

Climat: les jeunes du monde prennent les rues d'assaut

BERLIN — Des centaines de milliers d’élèves sont descendus dans les rues du monde vendredi pour participer à une deuxième vague de manifestations planétaires réclamant une action rapide contre les changements climatiques.

Les manifestations ont été inspirées par l’adolescente suédoise Greta Thunberg, qui s’est adressée cette semaine aux dirigeants du monde lors d’un sommet des Nations Unies à New York.

Nouvelle-Zélande

Les rassemblements de vendredi ont débuté en Nouvelle-Zélande, où des jeunes ont défilé devant le Parlement à Wellington, donnant lieu à l’une des plus grandes manifestations jamais organisées dans la région. Les organisateurs ont été contraints de modifier leurs plans de sécurité pour accueillir la foule, alors que des milliers d’autres personnes ont marché à Auckland et dans d’autres régions du pays.

Italie

De l’autre côté de la planète, plus de 100 000 personnes se sont rassemblées dans la capitale italienne, Rome, où les manifestants ont brandi des pancartes avec des slogans tels que «Changer le système, pas le climat» ou simplement le mot «Avenir».

Des marches ont eu lieu dans environ 180 endroits à travers l’Italie, y compris le centre financier du pays, Milan, où une bannière disait : «Comment osez-vous!» — l’accusation que Mme Thunberg, 16 ans, a lancée aux dirigeants mondiaux lors de son discours à New York lundi. Le ministère italien de l’Éducation a assuré que les étudiants participant à l’événement ne seraient pas pénalisés pour leur absence à l’école.

Inde

Les écoliers de Dharmsala, en Inde, ont exprimé leurs craintes quant à l’impact du réchauffement climatique sur la jeune génération. L’Asie du Sud est fortement tributaire de l’eau des glaciers de l’Himalaya, menacés par le changement climatique.

Allemagne

À Berlin, des activistes du groupe Vendredis pour l’avenir ont bravé les pluies persistantes pour protester contre des mesures que le gouvernement allemand a récemment approuvées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays. Les experts disent que la proposition est loin de répondre à ce qui est nécessaire pour que le sixième plus grand émetteur du monde atteigne l’objectif de l’accord de Paris sur le climat.

Espagne

L’acteur Javier Bardem s’est joint à des dizaines de jeunes à San Sebastian lors de l’une des multiples manifestations et rassemblements qui ont eu lieu vendredi matin en Espagne, avant les manifestations du soir dans les grandes villes. Elles devaient attirer une foule nombreuse, notamment à Madrid et à Barcelone.

M. Bardem était à San Sebastian pour promouvoir un documentaire sur lequel il travaille avec Greenpeace.

«Le changement arrive!»

«La Nouvelle-Zélande est en tête du vendredi no 2 dans #WeekForFuture, a lancé Greta Thunberg sur Twitter. Bonne chance à tous ceux qui font la grève autour du monde. Le changement arrive!!»

Katherine Rivers, une étudiante universitaire de 18 ans de Wellington, a déclaré qu’il était formidable de voir des jeunes passer à l’action et prendre leurs responsabilités en marchant.

«Nous devons cesser de vanter les mérites de ceux qui gagnent de l’argent avec les changements climatiques. Les grandes compagnies pétrolières, l’industrie laitière, etc. a-t-elle déclaré. Et faire un changement pour l’avenir de ces enfants qui sont ici.»

Alors que des milliers d’élèves du secondaire ont choisi de s’absenter de l’école pour protester, de nombreux adultes ont également participé aux marches. L’une d’elles était Violet McIntosh, une grand-mère de trois enfants, âgée de 83 ans.

«Ce n’est pas de mon avenir qu’on s’inquiète», a déclaré Mme McIntosh. Elle a dit qu’il était temps que les politiciens écoutent des jeunes comme Greta Thunberg, qu’elle a décrite comme «incroyable».

«Elle s’est démarquée toute seule pour commencer. Des millions de personnes la suivent à présent, a déclaré Mme McIntosh. Elle devrait être très fière d’elle-même.»

Pays-Bas

Aux Pays-Bas, où des milliers de personnes ont participé à une manifestation à La Haye, certains participants ont reconnu que faire en sorte que les politiciens agissent contre le réchauffement de la planète n’était qu’une partie de l’histoire.

«Il faut également mener une vie durable et apporter des changements pour rendre votre vie plus durable», a déclaré Beth Meadows, une étudiante à l’Université d’Utrecht.

Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a indiqué qu’un des plans du gouvernement était d’encourager les citoyens à changer de comportement.

«Les gens, et les entreprises aussi, savent que dans les années à venir, les comportements qui nuisent au climat [et] causent beaucoup d’émissions auront un prix plus élevé qu’auparavant», a déclaré M. Seibert à la presse à Berlin.

En Nouvelle-Zélande, les gens ont défilé devant le Parlement à Wellington, donnant lieu à l’une des plus grandes manifestations jamais organisées dans la région.