La Food and Drug Administration (FDA) américaine n’a pas recensé «des milliers» de cas de contamination à la cocaïne de bières Coors Light.

Ce n’est pas arrivé cette semaine...

NEW YORK — Vérification faite par l’Associated Press, et contrairement à ce que vous pouvez avoir lu ou entendu ailleurs, voici quelques-uns des événements les plus extraordinaires qui ne se sont pas produits cette semaine...

FAUX

Vingt-deux employés de la Fondation Clinton ont été arrêtés au premier jour d’une nouvelle enquête.

LA VÉRITÉ

L’enquête sur la possibilité que la Fondation Clinton ait reçu des dons en échange de faveurs politiques lorsque Hillary Clinton occupait le poste de secrétaire d’État n’a pas mené à l’arrestation de 22 personnes dès le premier jour. Le site satirique «ladiesofliberty» a publié un texte qui prétend que des gens ont été accusés de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et de parjure. D’autres sites Web conservateurs ont depuis repris l’histoire en utilisant les mêmes phrases. L’article dit citer le procureur général des États-Unis Jeff Sessions, mais ce dernier n’a jamais fait une telle annonce. Un porte-parole de la Fondation Clinton a confirmé que personne n’a été arrêté.

---

FAUX

Des infirmières musulmanes refusent de se laver les mains avant une opération, la raison est insensée.

LA VÉRITÉ

Les infirmières musulmanes au Royaume-Uni doivent bien frotter en se lavant les mains avant de s’occuper des patients. Les femmes qui s’inquiètent des règles de modestie de la loi islamique peuvent ensuite enfiler des manches jetables afin que leurs bras demeurent couverts. Un texte publié sur le site «vtamedia» raconte faussement que les infirmières peuvent invoquer des croyances religieuses pour éviter de se laver les mains. Le guide pratique des soins de santé au Royaume-Uni a été mis à jour avec la collaboration «d’aumôniers et d’experts de l’Islam» afin d’accommoder les rites vestimentaires des religions.

---

FAUX

Démasqué : Soros a payé 300 $ chacun les manifestants du mouvement «March for Our Lives».

LA VÉRITÉ

Une petite-annonce en ligne cherchant des vendeurs de marchandises en vue d’un rassemblement «March for Our Lives» à Los Angeles ne veut pas dire que le milliardaire libéral et philanthrope George Soros et sa fondation ont payé les manifestants 300 $ chacun pour qu’ils se rendent au grand rassemblement de Washington. L’histoire publiée sur le «Tea party commander center» inclut une image de la publicité en ligne pour la marche du 24 mars à Los Angeles. Laura Silber, porte-parole de la Fondation Open Society de George Soros, a indiqué que ni M. Soros ni la fondation n’avait rémunéré des manifestants. Les étudiants ont organisé ces rassemblements en soutien à un meilleur contrôle des armes à feu à la suite de la tuerie du 14 février qui a fait 17 victimes à Parkland en Floride.

---

FAUX

De la cocaïne trouvée dans des bouteilles de Coors Light

LA VÉRITÉ

La Food and Drug Administration (FDA) américaine n’a pas recensé «des milliers» de cas de contamination à la cocaïne de bières Coors Light. Un texte apparu pour la première fois en 2014 sur le site «huzlers» continue de circuler sur les réseaux sociaux. Le texte prétend que des gens ont rapporté s’être sentis «étranges, euphoriques et même malades» après avoir bu de la bière. Un porte-parole de la FDA, Peter Cassell, indique que cette histoire est fausse. Il mentionne que personne à la FDA ne porte le nom cité dans le texte. De plus, l’autorité responsable de la réglementation de la bière est le bureau de taxation et de commerce sur l’alcool et le tabac qui se rapporte au Département du trésor.