Une attaque à la camionnette bélier a été perpétrée mardi à l’aube contre l’un des principaux groupes de presse néerlandais à Amsterdam.

Attaque au camion bélier à Amsterdam

LA HAYE — Une attaque à la camionnette bélier a été perpétrée mardi à l’aube contre l’un des principaux groupes de presse néerlandais à Amsterdam, sans faire de blessé, mais ravageant la façade du bâtiment.

Il s’agit de la seconde attaque visant des bâtiments abritant des médias en moins d’une semaine aux Pays-Bas. Les autorités ont pris des mesures supplémentaires de sécurité autour des sièges des médias dans le pays.

Vers 4h (22h heure du Québec), une camionnette Volkswagen Caddy a foncé à deux reprises dans la façade du bâtiment qui abrite notamment la direction du tabloïd De Telegraaf, le plus gros tirage du pays.

L’attaque n’a pas fait de blessé. La police a ouvert une enquête et, selon un communiqué de la municipalité d’Amsterdam, penche pour la piste du «crime organisé».

De Telegraaf a diffusé des images de vidéosurveillance montrant la camionnette heurtant frontalement la façade du bâtiment à deux reprises.

Le conducteur est ensuite sorti du véhicule, a versé un liquide à l’arrière et y a mis le feu, provoquant une explosion dans une boule de feu.

La police, qui a déclenché une chasse à l’homme, a lancé un appel au public dans l’espoir de recueillir des informations.

Le premier ministre néerlandais a estimé qu’en dépit des nombreuses zones d’ombre l’épisode constituait une «gifle au visage de la presse libre et de la démocratie».