McCarrick coupable d’avoir enfreint le sixième commandement avec «le facteur aggravant de l’abus de pouvoir».

Abus sexuels : le Vatican défroque l’ex-cardinal Theodore McCarrick

VATICAN — Le pape François a défroqué l’ex-cardinal américain, Theodore McCarrick, après que des responsables du Vatican l’aient déclaré coupable d’avoir sollicité des relations sexuelles, a annoncé samedi le Saint-Siège.

L’annonce de cette punition envers l’ancien archevêque de Washington survient cinq jours avant un rassemblement extraordinaire d’évêques du monde entier pour aider l’église. Les scandales qui perdurent depuis des décennies au sein du clergé catholique ont ébranlé la foi de nombreux fidèles et ont même menacé la papauté.

L’annonce de samedi signifie que Theodore McCarrick, âgé de 88 ans, ne sera pas autorisé à célébrer des messes ou d’autres sacrements. L’homme, qui vit maintenant dans un couvent du Kansas, aux États-Unis, avait perdu son titre de cardinal l’année dernière.

Le service des communications du Vatican a déclaré que le 11 janvier, la Congrégation pour la doctrine de la foi, une instance du Vatican qui surveille la doctrine catholique, avait trouvé M. McCarrick coupable d’avoir enfreint le sixième commandement avec «le facteur aggravant de l’abus de pouvoir».

Le sixième commandement concerne le comportement sexuel. En outre, lorsqu’il a été ordonné prêtre à New York, en 1958, M. McCarrick avait fait vœu de célibat, conformément aux règles de l’église.

M. McCarrick avait fait appel de la sanction, mais les responsables de la doctrine ont rejeté son recours au début de la semaine. Il en a été informé vendredi, a précisé le Vatican.

Le pape «a reconnu le caractère définitif de cette décision prise conformément au droit ecclésial», a déclaré le Vatican. Le verdict est définitif et sans appel possible.