La mine Wallingford-Back à Mulgrave-et-Derry.

Mine Wallingford-Back: un futur projet se fera sans la MRC

La Municipalité régionale de comté de Papineau ne s'engagera pas dans la mise en place d'un projet récréotouristique sur le site désaffecté de la mine Wallingford-Back, à Mulgrave-et-Derry.
Les maires du gouvernement régional ont voté à la majorité, mercredi soir, une résolution venant confirmer au ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN) que la MRC ne sera pas partie prenante d'un éventuel développement de l'ancienne carrière de Quartz et Feldspath localisée au nord de Buckingham
Le conseil des maires se rallie donc à la position de Mulrave-et-Derry qui s'était ouvertement opposée, en décembre, à ce que l'ancienne mine soit transformée en site récréotouristique, à moins qu'un chemin de contournement soit aménagé par de futurs promoteurs. 
La MRC avait mandaté sa Table forêt, l'automne dernier, afin d'analyser les options potentielles de mises en valeur de la pittoresque cavité rocheuse qui fait l'objet d'un véritable engouement des touristes depuis la multiplication de vidéos diffusés sur Internet et la parution l'hiver dernier d'un reportage télé qui montrait la caverne transformée en patinoire de fortune.
Or, le sujet a été débattu pendant une quinzaine de minutes autour de la table des maires, mercredi soir, avant que les élus passent au vote. Six maires sur 24 ont voté contre la résolution. 
La préfète de la MRC de Papineau, Paulette Lalande, a indiqué qu'il devenait difficile de faire quoi que ce soit sans l'acceptabilité sociale de la population de Mulgrave-et-Derry, laquelle est fortement opposée à un éventuel développement touristique au sein de la cavité rocheuse. Les résidents se plaignent des nuisances occasionnées par le va-et-vient sur le site.
« Il faut se souvenir aussi que ça ne nous appartient pas. Ce sont des terres publiques. C'est vraiment le ministère qui a la responsabilité de sécuriser cette mine-là », a lancé Mme Lalande.
Division à la table des maires
Le maire de Thurso, Benoît Lauzon, a voté contre la résolution. Il affirme respecter la volonté des citoyens de Mulgrave-et-Derry. Il soutient toutefois que la MRC vient d'abandonner un « projet d'une grande ampleur et d'une grande richesse » pour le territoire. 
« Je trouve ça dommage. Nous avons des résidents qui s'opposent à un développement mais est-ce que chaque fois qu'il y aura des résidents qui vont s'opposer à un développement, on va l'arrêter ? », a questionné M. Lauzon.
Le maire Duhamel, David Pharand a pour sa part dénoncé que la Table forêt avait été court-circuitée dans le dossier puisqu'aucune recommandation n'a finalement pu être rendue par celle-ci.
« Pour faire les études qu'on nous a mandatées de faire, nous n'avions pas l'expertise. Nous aurions eu besoin de ressources et d'experts en environnement, en protection et en géologie », a alors rétorqué le président de la Table forêt, Michel David.
Rappelons que la préfète de la MRC Papineau et ses collègues ont été vertement critiqués par l'ancien directeur général du CLD Papineau, Richard Charlebois, dans une lettre envoyée vendredi dernier à Paulette Lalande ainsi qu'à une dizaine de médias de la région. Dans la missive, M. Charlebois dénonçait l'attitude de la MRC, accusant celle-ci de s'opposer à du développement économique et de vouloir « mettre des bâtons dans les roues » de la firme Aux Deux Moulins Développement Inc, qui gère entre autres Les Cavernes Laflèche, à Val-des-Monts. 
Le MERN, propriétaire du fonds de terre de la mine désaffectée, n'a toujours pas annoncé quel moyen allait être utilisé pour sécuriser l'ancienne mine et fermer définitivement son accès au public.