Quelques jours après l’annonce de la fermeture de son supermarché de la rue Rideau, l’entreprise Metro confirme qu’elle ne quitte pas le centre-ville d’Ottawa de façon définitive.

Metro n’abandonne pas la rue Rideau

Quelques jours après l’annonce de la fermeture de son supermarché de la rue Rideau, l’entreprise Metro confirme qu’elle ne quitte pas le centre-ville d’Ottawa de façon définitive.

Dans une déclaration écrite acheminée au Droit, Metro insiste : la fermeture de cette succursale le 18 janvier prochain n’était pas sa décision et qu’elle est inévitable en raison du projet de développement de Claridge Homes sur ce terrain.

La firme veut y construire trois tours, dont un hôtel de 18 étages et deux bâtiments résidentiels de 26 et 27 étages. Le rez-de-chaussée d’un de ces bâtiments sera réservé pour accueillir un nouveau marché d’alimentation.

« Une fois la construction terminée, Metro aura un magasin de 35 000 pieds carrés au rez-de-chaussée qui ouvrira ses portes au cours des trois à cinq prochaines années », annonce Metro.

L’entreprise affirme également travailler à des solutions pour limiter les pertes d’emplois associées avec la fermeture de son épicerie de la rue Rideau.

« Nous travaillons avec les employés pour trouver un poste dans d’autres magasins Metro lorsque cela est possible, tandis que s’appliqueront les modalités prévues à la convention collective de ce magasin pour les autres employés. »

Le supermarché situé au 245, rue Rideau est ouvert 24 heures par jour. L’entreprise invite ses clients à se tourner vers sa succursale de l’avenue Beechwood située à environ 2 km de là.

Pour combler leurs besoins alimentaires, les résidents du Marché By et de la Côte-de-Sable peuvent également se tourner vers l’épicerie Loblaws de la rue Rideau — également ouverte 24 heures — et des entreprises comme Farm Boy’s au Centre Rideau et le marché italien La Bottega sur la rue George.