Environ 15 centimètres étaient tombés au sol vendredi matin dans la grande région d'Ottawa-Gatineau.

Météo: routes enneigées et transport scolaire annulé à Ottawa

Le transport scolaire a été annulé, vendredi matin, à Ottawa et dans l’Est ontarien. Le tout, gracieuseté de Dame Nature qui a laissé tomber près de 25 centimètres sur le sol de la région au cours de la journée.

Le Consortium de transport scolaire d’Ottawa (CTSO) et le Consortium de transport scolaire de l’Est (CTSE) ont décidé que les autobus jaunes demeureraient stationnés, et ce, même si les écoles ontariennes sont demeurées ouvertes pour la journée.

Du côté gatinois, aucune fermeture d’école ni d’annulation de transport scolaire n’a été signalée.

La Ville de Gatineau a tout de même déclenché l’interdiction de stationnement hivernal pour tous dans la nuit de vendredi à samedi, et ce, jusqu’à nouvel ordre. La Ville d’Ottawa, elle, a levé son avis d’interdiction de stationner dans la rue l’hiver à 19 h, vendredi soir. L’avis était entré en vigueur jeudi vers 17 h 15.

En tout, de 25 à 45 centimètres de neige devaient tomber d’ici vendredi soir sur le sol de la province, selon les secteurs, alors que tout le Québec — à l’exception de l’Abitibi-Témiscamingue — est balayé par une forte tempête de neige depuis jeudi soir.

La plupart des commissions scolaires des régions touchées ont fermé les écoles pour la journée et l’abondance de neige, combinée aux forts vents, a entraîné des problèmes de circulation un peu partout.

Les routes 20 et 132 ont été fermées entre Québec et Montmagny en raison d’une chaussée glacée et d’une visibilité de passable à nulle. L’ensemble des traverses à partir de Québec en allant vers l’est ont été interrompues. Plusieurs routes secondaires des régions du Centre-du-Québec et de Chaudière-Appalaches ont également été fermées.

Toutes les routes des régions qui longent le fleuve Saint-Laurent et la rivière des Outaouais, ainsi que celles de l’intérieur des terres jusqu’en Estrie au sud et jusqu’au Saguenay au nord sont de partiellement dégagées à enneigées avec des plaques de glace par endroit et des lames de neige causées par la poudrerie. La visibilité y est aussi réduite.

Plusieurs carambolages ont été rapportés, dont un qui a perturbé la circulation de manière considérable sur l’autoroute 20 en direction est à Rivière-Beaudette, soit tout juste après la frontière ontarienne. On rapporte trois mises en portefeuille et sept camions semi-remorque impliqués entre autres. Une seule voie était disponible.

Fait plutôt rare, la compagnie d’autocars Orléans Express a annulé tous ses départs. De nombreux vols ont aussi été annulés ou retardés aux aéroports de Montréal, Québec, Ottawa et Toronto. Il est essentiel de vérifier auprès des compagnies aériennes avant de se présenter à l’aéroport.

Le train, un mode de transport habituellement fiable en cas de tempête, a lui aussi été perturbé, mais uniquement sur la liaison Montréal-Toronto, et ce, non pas en raison de la neige, mais bien d’une manifestation près de Belleville, en Ontario.

Le Nouveau-Brunswick n’a pas été épargné par les éléments, bien au contraire. Des accumulations de neige variant entre 30 et 50 centimètres sont attendues dans la partie nord de la province. Ces accumulations seront moins importantes dans la portion sud, en raison d’un mercure un peu plus élevé qui amènera plutôt un mélange de neige, de grésil et de verglas d’ici à samedi matin.

Avec La Presse canadienne