Menaces à l'école Garneau: l'individu relâché

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Le jeune homme de 19 ans qui était soupçonné d’être l’auteur d’un courriel de menaces adressé lundi au personnel de l’école secondaire catholique Garneau du secteur Orléans, à Ottawa, a été relâché par les policiers.

Le constable Chuck Benoît du Service de police d’Ottawa affirme que l’individu arrêté tôt lundi matin a été victime d’un canular. 

Quelqu’un aurait fait parvenir la missive électronique en usurpant les renseignements du jeune homme.

Une enquête policière est toujours en cours afin de trouver qui est à l’origine du message.

Selon le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), plusieurs membres du personnel de l’école Garneau ont reçu un courriel, dans la nuit de dimanche à nuit, indiquant qu’une personne menaçait de se présenter armée à l’école afin de s’en prendre aux enseignants et aux employés.

L’établissement a dû être fermé durant toute la journée par mesure préventive et pour les fins de l’enquête policière. Les classes ont repris normalement mardi matin.