Le Droit
Le rappel des consignes draine énormément d’énergie, selon deux travailleurs du milieu de l'éducation
Le rappel des consignes draine énormément d’énergie, selon deux travailleurs du milieu de l'éducation

Masques au secondaire: «Certains ados s’en contrefichent»

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Des masques placés à l’envers, en dessous du nez, voire sur le menton. Des câlins ou même des baisers dans le cas de couples, en plein corridor, sans compter l’échange de cigarettes ou de vapoteuses. Des élèves qui se déplacent de pupitre en pupitre ou encore changent de local à l’insu des surveillants. Des dîners qui s’éternisent, à petites bouchées, pour pouvoir éviter de remettre le masque. À tout cela s’ajoute une distanciation jugée ardue à respecter.