De nombreuses femmes se sont approprié les rues de Gatineau et d’Ottawa jeudi soir lors de la marche La rue, la nuit, femmes sans peur, qui en était d’ailleurs à sa 41e édition dans la capitale fédérale.

Marche La rue, la nuit, les femmes sans peur à Ottawa et à Gatineau

De nombreuses femmes se sont approprié les rues de Gatineau et d’Ottawa jeudi soir lors de la marche La rue, la nuit, femmes sans peur, qui en était d’ailleurs à sa 41e édition dans la capitale fédérale.

La marche vise à susciter la solidarité des femmes et de toute la population par la dénonciation et la riposte face à la violence subie par les femmes.

«Nous revendiquons le droit d’être en sécurité et de se sentir en sécurité partout, et nous voulons redonner aux femmes le droit de se réapproprier les espaces publics, qui très souvent sont synonymes de peur», a indiqué le Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles de l’Outaouais (CALAS).

«La misogynie est réelle, la culture du viol existe et les déséquilibres aux niveaux économique, social et politique maintiennent encore les femmes inégales aux hommes», a renchéri le Réseau d’événements pour femme.

La marche s’est terminée à l’hôtel de ville d’Ottawa, un lieu particulièrement significatif en raison des allégations de comportements inappropriés envers des femmes visant le conseiller municipal Rick Chiarelli.