Ouvert depuis le 1er décembre, le marché de Noël des Promenades de Gatieau 100% Croquez l'Outaouais se poursuit jusqu'au 24 décembre.

Marché de Noël aux Promenades de Gatineau: manger des desserts sans culpabilité

Cupcakes, truffes, brownies... Le temps des Fêtes est souvent synonyme de desserts et de gâteries. Cependant, le sucre, le gras et le nombre élevé de calories que comprennent normalement ces petits délices éveillent souvent un sentiment de culpabilité au sein des mangeurs. Un problème auquel la Gatinoise Julie Barbeau Capruciu s’est attaquée en fondant sa petite entreprise Délices sublimes, il y a quatre ans.

« Je suis naturopathe et gourmande. C’est pour ça que j’ai inventé Délices sublimes, lance-t-elle d’emblée. La vie est trop courte pour vivre sans desserts, donc je les ai faits santé ! »

Mardi, Julie était prête, souriante, derrière son kiosque au marché de Noël des Promenades Gatineau 100 % Croquez l’Outouais. Officiellement ouvert depuis dimanche, l’événement organisé par la Table agroalimentaire de l’Outaouais rassemble 10 producteurs, transformateurs et artisans de la région qui sont fièrement venus faire découvrir leurs produits aux citoyens.

Il y a les vins du Domaine Mont-Vézeau de Ripon, les produits d’érable du Domaine de L’Ange-Gardien et ceux de l’Érablière Bo-Sirop de Grand-Remous, les Amandes de Mirabel et les produits de la Gatinoise Miss Marmelade. On y retrouve aussi les chocolats de Rochef, les produits de Branches d’Or de Messines et de la savonnerie Saponaria, sans oublier ceux de la Mielleuse Semples Honey de Quyon.

La fondatrice de Délices sublimes, Julie Barbeau Capruciu

« C’est vraiment plaisant de voir le sourire dans le visage des gens lorsqu’ils découvrent qu’ils peuvent manger un dessert et que ce n’est pas seulement de la cochonnerie, souligne-t-elle. J’ai découvert qu’en ajoutant des choses comme de la betterave, de la patate douce ou même de la purée de pomme, on peut transformer un dessert en quelque chose de nutritif comprenant jusqu’à 75 % moins de sucre qu’un dessert original. Certains n’ont même pas de sucre ajouté, ça goûte super bon et tu ne ressens pas de culpabilité, donc tu peux en manger plus ! »

« Tout le monde a le droit à sa petite gâterie de temps en temps, mais la différence chez Délices sublimes, c’est qu’on peut les avoir plus souvent », poursuit-elle en riant.

Parmi les produits offerts par Julie, la truffe au chocolat est l’un de ses chouchous.

« Ce que j’aime de la truffe c’est que tout le monde peut la manger, explique-t-elle. Elle est sans gluten, végane, sans produit laitier et bonne pour les diabétiques. Elle ne contient que 40 calories, deux grammes de gras et trois grammes de sucre ! »

Depuis deux ans maintenant, Julie s’est consacrée à temps plein à ses desserts, ce qui lui a permis de voir son petit commerce prendre de l’ampleur.

« Graduellement, je commence à me retrouver dans certains magasins comme par exemple le IGA sur le boulevard Gréber, le Marché de l’Outaouais et le Billings Bridge Natural Food Pantry, à Ottawa, mentionne-t-elle. Ça commence à prendre de plus en plus d’expansion. Je veux changer le monde des desserts, que ce soit toute santé pour qu’on puisse en manger tous les jours ! »

Toutefois, comme la majorité des artisans, l’essentiel de ses profits se fait lors des marchés de Noël.

« Les marchés de Noël sont importants, croit-elle parce qu’ils peuvent facilement représenter entre 40 % et 70 % des profits de notre année en seulement un mois et demi. C’est crucial. Je n’ai rien contre les grosses compagnies, mais il ne faut pas perdre de vue que quand tu achètes d’un marchand local, tu ne paies pas pour une marque, ou encore pour que quelqu’un quelque part s’achète un yacht supplémentaire. Tu paies pour que quelqu’un puisse payer des cours de musique à son enfant, par exemple. C’est notre salaire ! »

Le marché de Noël des Promenades Gatineau se poursuit jusqu’au 24 décembre.