Une cinquantaine de militants ont manifesté samedi devant le zoo Papanack et réclamé sa fermeture.

Manif devant les bureaux de la ministre Lalonde

Des militants de la Ligue de défense des droits des animaux manifesteront ce lundi à 13h30 devant les bureaux de la ministre Marie-France Lalonde à Orléans.
Étant aussi ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, les dossiers touchant le bien-être et la sécurité des animaux sont également sous sa responsabilité.
Les militants réclament, entre autres choses, de Mme Lalonde une législation plus rigoureuse envers les jardins zoologiques. La porte-parole de la Ligue, Michele Thorn, estime que l'Ontario est la province qui possède la réglementation la plus famélique en matière de protection des droits des animaux de zoo.
La manifestation de lundi suit celle de samedi devant le zoo Papanack de Wendover dans l'Est ontarien. Là, une cinquantaine de militants avaient manifesté et réclamé la fermeture complète du jardin zoologique où, disent-ils, des actes de cruauté ont été commis envers des animaux pensionnaires de l'endroit. Une vidéo non authentifiée circule sur Internet et fait état de mauvais traitements envers des animaux de diverses espèces et d'âges variés. 
Les manifestants de ce lundi réclameront également une législation plus spécifique aux zoos et la livraison de permis en lien avec une réglementation claire en fonction des besoins et du respect de la dignité des bêtes. Mais ultimement, le groupe espère la fermeture pure et simple de tous les zoos en Ontario. 
« Ils (les propriétaires de zoos) ne fournissent jamais de statistiques. Ils ne sont pas obligés de garder des documents sur chaque animal pour démontrer d'où vient l'animal, sa date de naissance, ses maladies, etc. Il n'y a rien comme ça qui est obligatoire. Si la SPCA vient, elle ne peut pas dire : montrez-nous vos documents. Il n'y a rien d'obligatoire comme dans les autres provinces qui ont des règlements » explique Mme Thorn. 
« On ne veut pas de zoos du tout. On ne croit pas que les animaux devraient être tenus en captivité comme ça. Mais entre temps, ils ne vont pas fermer les zoos dans les prochaines années, mais au moins on peut avoir des lois pour protéger les animaux ; des lois plus sévères, plus spécifiques aux zoos, des permis, etc. », ajoute Mme Thorn.
La Ligue de défense des droits des animaux n'est pas une organisation formelle au sens strict du terme, elle est plutôt un groupe Facebook qui réunit des sympathisants des causes animalière et végétarienne. Leurs cibles incluent notamment les cirques, les zoos, les festivals gastronomiques et les commerces de fourrure.
Outre la manif de ce lundi devant le bureau de la ministre Lalonde, la prochaine cible du groupe sera le Baconpalooza au Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada à Ottawa, le 26 août.