Madeleine Meilleur
Madeleine Meilleur

Madeleine Meilleur exige des excuses

Catherine Lamontagne
Catherine Lamontagne
Le Droit
La ministre déléguée aux Affaires francophones de l'Ontario, Madeleine Meilleur, exige des excuses du député conservateur Peter Shurman pour ses récents propos sur le drapeau franco-ontarien qu'il juge inutile et nuisible.
«Les propos tenus par M. Shurman sont une insulte aux Franco-Ontariens qui se sont battus pendant longtemps pour faire reconnaître leur droit et j'exige des excuses officielles, en chambre, de Peter Shurman et de son chef de parti, John Tory», a indiqué Madeleine Meilleur vendredi. À l'occasion du 33e anniversaire de l'emblème de la francophonie ontarienne, Peter Shurman s'en est pris au drapeau blanc et vert, jeudi, en affirmant que celui-ci créait une division «et une sorte de barrière entre les deux peuples fondateurs». Le député de Thornhill a également déclaré que selon lui, le drapeau franco-ontarien n'avait pas raison d'être puisque l'Ontario possède déjà le sien. «Il est évident que les Conservateurs de John Tory ne respectent pas l'histoire franco-ontarienne [...] Je ne crois pas que le drapeau franco-ontarien crée une division et je considère qu'il fait parti de notre culture, souligne la ministre Meilleur. Nous respectons le drapeau des autres comme celui des Acadiens, par exemple. L'attitude de M. Shurman correspond bien à l'expression chasser le naturel et il revient au galop. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit du même parti qui a tenté de faire fermer l'hôpital Montfort. On voit les réelles idées de ce parti». La députée d'Ottawa-Vanier espère recevoir des excuses de Peter Shurman et John Tory dans les prochains jours et souhaite ne plus entendre des propos comme ceux véhiculés par le député conservateur. «Je croyais qu'il (le Parti Progressiste-Conservateur) s'était amélioré en ce qui concerne les droits des francophones mais je vois que non. Je ne croyais pas entendre ce genre de commentaire en 2008», déplore Madeleine Meilleur. Tory réagit En fin de journée vendredi, le chef du Parti progressiste-conservateur a tenté de calmer le jeu, affirmant que les commentaires de Peter Schurman étaient personnels et ne reflétait pas la pensée de son parti. John Tory a déclaré appuyer sans réserve le drapeau franco-ontarien sans toutefois s'excuser pour les propos de son député.