Le conseiller Cédric Tessier a changé sa position concernant le maintien de la bibliothèque Lucy-Faris dans le secteur Aylmer.

Lucy-Faris: «Il faut respecter le résultat de l’élection», dit Tessier

La volonté d’une forte proportion des citoyens d’Aylmer et la position commune défendue par les trois élus du secteur quant au maintien de la bibliothèque Lucy-Faris sur son site actuel ont forcé le conseiller Cédric Tessier à changer son fusil d’épaule dans ce dossier.

Ce dernier, tout comme l’ex-conseiller du district Deschênes, Richard Bégin, favorisait, lors du dernier mandat, le déménagement de la bibliothèque dans une nouvelle construction qui serait érigée tout près de la piscine Paul-Pelletier sur le chemin d’Aylmer. Ce n’est maintenant plus le cas, a fait savoir au Droit M. Tessier. 

« Je crois qu’il faut respecter le résultat de la dernière élection, a-t-il indiqué. Il y a deux nouveaux élus à Aylmer et il faut prendre le temps d’écouter les idées qu’ils ont et qui peuvent différer de ce que nous avons prévu au début. J’ai entendu beaucoup de citoyens d’Aylmer dire qu’il fallait conserver la bibliothèque dans le Vieux-Aylmer. Je crois qu’on peut très bien marier ces deux éléments, à savoir de doter Aylmer d’une vraie bibliothèque ressource, avec l’espace nécessaire pour le faire, sur la rue Principale. » 

Le conseiller Mike Duggan s’est dit « content » du changement de position de son collègue Tessier. « Je suis soulagé de voir qu’il est ouvert d’esprit, a affirmé M. Duggan. L’opinion des citoyens d’Aylmer est claire. Ils veulent conserver Lucy-Faris au même endroit. » 

Il a cependant été démontré à quelques reprises que la Place des Pionniers qui abrite actuellement la bibliothèque présente des enjeux techniques liés à la capacité portante qui compliquent grandement la possibilité d’un agrandissement sur le site actuel. « Il y a d’autres idées qui n’ont pas encore été analysées, prévient M. Duggan. Il y a des solutions novatrices comme l’utilisation de la rue Court qui pourrait être utilisée pour la construction d’une aile supplémentaire à l’immeuble. »

Les élus d’Aylmer doivent rencontrer des fonctionnaires le 11 décembre prochain afin d’obtenir un portrait précis des enjeux liés à la future bibliothèque Lucy-Faris.

Guy-Sanche 

Quant à l’agrandissement de la bibliothèque Guy-Sanche, le conseiller Pierre Lanthier s’est questionné sur le montant à réserver (23,5 M $) pour un tel projet. « Je trouve que c’est beaucoup d’argent pour agrandir un bâtiment déjà existant », a-t-il indiqué. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin lui a rappelé que Guy-Sanche est la bibliothèque la plus achalandée de toute la Ville de Gatineau et qu’elle est de deux à trois fois trop petite, selon les normes en vigueur, pour la population qu’elle dessert.  Le conseiller Daniel Champagne a ajouté que le conseil doit se doter d’une « vision plus élargie que juste une bibliothèque » dans ce dossier. La Ville doit, selon lui, intégrer la future bibliothèque Guy-Sanche à l’offre de la Maison de la culture. 

Un débat politique sur le dossier des bibliothèques aura lieu jeudi. La discussion sera suivie d’un vote indicatif en prévision du vote final du 18 décembre.