Louise Logue est la Personnalité 2011

Jean-François Dugas
Jean-François Dugas
Le Droit
Louise Logue a consacré une grande partie de sa vie à venir en aide aux jeunes en difficulté. Avec succès. Ce rayonnement sur une période de plus de 35 ans lui a valu le prix de la palme de Personnalité de l'année LeDroit/Radio-Canada 2011 hier soir au gala annuel, présenté devant une centaine de personnes à la Maison du citoyen.
« Ça me touche beaucoup, a souligné la lauréate, native de Maniwaki. (Ce prix) représente beaucoup de choses, mais en premier lieu, il souligne l'occasion que j'ai eue de croiser et côtoyer ces jeunes. Ça représente tous les apprentissages que m'ont inculqués mon père et ma mère, [...] ça représente aussi le succès des jeunes et tout l'investissement des gens (pour assurer leur succès). »
Fière métisse, la vie de Mme Logue a été marquée par la perte de son père à l'adolescence. « Je crois dans la force parent-enfant. J'ai perdu mon père quand j'avais seize ans. Pour moi, ç'a été ma source de motivation pour promouvoir une relation forte pour tous les enfants. Un enfant ne s'élève pas tout seul. Il ne mérite surtout pas l'abandon, le rejet, les agressions sexuelles, physiques ou émotionnelles. Il mérite qu'on s'occupe d'eux et quand ils n'ont pas de parents, c'est à nous dans la communauté de faire l'investissement. Et quand on le fait, on voit plein de succès. Il y a plein d'exemples de jeunes qui ont très bien réussi après avoir vécu des expériences assez horrifiques. »
Au fil des ans, les efforts de Mme Logue ont été reconnus. D'abord, en 2007, elle a été décorée de l'Ordre du mérite des forces policières pour son travail de sensibilisation avec des agents de la Ville d'Ottawa. Elle a participé à la mise sur pied d'un plan stratégique pour favoriser une intervention rapide auprès des jeunes contrevenants. En 2008, elle a reçu le prix de Bâtisseur communautaire de Centraide tandis que l'an dernier elle a été honorée de l'Ordre de l'Ontario pour son travail en prévention du crime.
Nommée juge de paix en octobre 2010, Mme Logue croit dans l'avenir des jeunes. « Je n'ai pas juste espoir, je crois que les choses évoluent et qu'ils vont continuer à évoluer. »
Les autres lauréats
Le gala d'hier a permis d'honorer 12 lauréats parmi une liste de 44 candidats qui se sont tous distingués par leur travail « exceptionnel ».
Plus de détails dans LeDroit du 8 février ou sur ledroitsurmonordi.ca