Bernard Grandmaitre Etienne Ranger,LeDroit
Bernard Grandmaitre Etienne Ranger,LeDroit

L'Ordre du Canada pour Bernard Grandmaître

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Les nouveaux membres de l'Ordre du Canada sont connus et le père de la Loi 8 sur les services en français, Bernard Grandmaître, fait partie des dizaines de Canadiens qui recevront l'honneur cette année.
L'ancien député d'Ottawa-Est est reconnu pour sa « contribution au rayonnement de la francophonie en Ontario ».
Au téléphone, le principal intéressé s'est dit grandement surpris par cette nouvelle. « Les trois dernières années ont été remplies, j'ai reçu un doctorat honorifique à l'Université Laurentienne et un autre ensuite à l'Université d'Ottawa. Maintenant, c'est l'Ordre du Canada, je pense que j'ai fini [de recevoir de tels honneurs] ! »
M. Grandmaître cite de grandes personnalités comme Maurice Richard, Jean Béliveau et le Dr Henry Morgentaler lorsqu'on lui demande ce que cette nouvelle distinction signifie pour lui.
« Je vais me retrouver avec ces noms-là, c'est vraiment quelque chose. »
C'est le gouverneur général, David Johnston, lui-même qui lui a annoncé la nouvelle. Le téléphone a sonné à la résidence de Bernard Grandmaître. Sur l'afficheur, l'ancien ministre voit que l'appel provient du « Gouvernement du Canada ».
En décrochant, une femme lui annonce que le gouverneur général souhaite lui parler. « Il m'a félicité et m'a annoncé qu'une réception aurait lieu en février. J'étais vraiment bouche bée. »
90 nominations
M. Grandmaître figure sur la liste dévoilée par Rideau Hall lundi après-midi en compagnie de sept autres représentants de la région de la capitale nationale.
Le président-directeur général du groupe Minto, Roger Greenberg fait notamment partie de cette liste. Il est quant à lui honoré pour « contribution en tant que collecteur de fonds et conseiller digne de confiance pour plusieurs organismes de bienfaisance et institutions d'enseignement de la région de la capitale nationale ».
Ailleurs au pays, la chanteuse Louise Forestier, l'ancienne juge Marie Deschamps, l'acteur Colm Feore, la linguiste Marie-Éva de Villers et la conservatrice du musée Pointe-à-Callières Francine Lelièvre font partie des 90 nouvelles nominations à l'Ordre du Canada.
Au total, quatre compagnons, 25 officiers et 61 membres sont admis ou sont promus à l'Ordre pour leur contribution dans dans plusieurs domaines dont les sciences et la recherche, le design, la culture, l'environnement, l'éducation, la sauvegarde ou la promotion de la langue, le sport et bien d'autres.
La journaliste à Radio-Canada Marie-José Turcotte devient membre, « pour sa contribution au journalisme sportif et pour avoir ouvert les portes de la profession aux femmes ».
La directrice générale du musée de Pointe-à-Callière, Francine Lelièvre, se voit nommée « pour sa contribution à la muséologie et pour la préservation de l'archéologie et de l'histoire montréalaises ».
Pour la marque qu'il a laissée dans le monde du droit, l'avocat et juriste montréalais Michel Robert devient officier.
Deviennent aussi membres le principal et vice-chancelier de l'Université Bishop's, Michael Goldbloom, le président et chef de la direction de Cogeco Câble, Louis Audet, la linguiste Marie-Éva de Villers, auteure du célèbre Multi-Dictionnaire de la langue française et l'ancien joueur de hockey professionnel et animateur des Hockey Night in Canada James Dickinson « Dick » Irvin.
Avec La Presse Canadienne